A propos de l'expérience de perte d'objet

Pages: 5 (1244 mots) Publié le: 3 octobre 2012
A propos de l’expérience de la perte de l’objet


Dans le séminaire, la relation d’objet, (1957-1958), Jacques Lacan apporte une rectification fondamentale, une subversion dirais-je, à la conceptualisation de l’expérience de la perte d’objet, telle qu’elle était jusque là considérée par la communauté analytique.


Il va ainsi caractériser les trois manques d’objet : privation,frustration et castration, et, dans la séance capitale du 27 novembre 1957, il nous indique la façon dont nous pouvons articuler le processus de frustration dans le manque d’objet. Ici, nous allons mesurer l’opposition radicale entre la perspective lacanienne qui s’efforce de restaurer l’acuité de la démarche freudienne et la conceptualisation de Mélanie Klein à propos de la perte d’objet, quecelle-ci considère comme étant la cause de la structuration psychique du sujet.


Pour Mélanie Klein la perte d’objet est à l’origine de la position dépressive qui, à ce moment est la position centrale du développement de l’enfant(Essais de Psychanalyse ; p.340 et suivantes: contribution à l’étude de la psychogenèse des états maniaco-dépressifs). Ce concept est donc pour elle d’uneimportance centrale, car il s’agit du carrefour qui signe l’accès du sujet à la position symbolique.


Une modification progressive dans la perception de l’objet tend à s’imposer. De la relation à un objet partiel, on passe à la relation à un objet complet. Le jeune enfant, qui, jusqu’alors, ne percevait l’objet que par la médiation des différentes parties de son corps, découvre sa mèrecomme un objet total. La signification de cette perspective nouvelle qui, à partir de la mère, va s’étendre à la totalité du monde extérieur, est fondamentale.


C’est le passage du sein, prototype de tous les objets avenir, à la mère, avec pour conséquence principale, « le ressenti d’une perte totale. La question qui, maintenant se pose à nous est de savoir pourquoi cette expérienceva déclencher l’épisode dépressif ».


Si la position schizo-paranoïde combat illusoirement toute perte, la position dépressive, elle, en prend réellement acte. La position dépressive sert à introjecter dans le moi un objet interne suffisamment bon pour dépasser l’état persécutif (paranoïde) propre à la perte de la mère comme objet partiel. L’enfant regarde sa mère comme un objettotal, et il supporte l’état de destruction du moi par la position dépressive.


L’angoisse, pour Freud, est causée par le manque d’objet, la séparation d’avec la mère, mais pour Lacan, ce n’est pas le manque d’objet qui cause l’angoisse, elle surgit lors d’un certain rapport entre le sujet et l’objet perdu avant même d’avoir existé (das ding). Pour M.Klein angoisse et culpabilitéaccompagnent la position dépressive. Si l’enfant est maintenant capable d’apprécier sa mère selon sa réalité propre, il découvre qu’il peut aussi la perdre. L’angoisse porte l’ambiguïté d’une mission impossible : rassembler les morceaux des objets aimés désintégrés par le sadisme et le cannibalisme du nourrisson, effectuer un tri entre les mauvais et les bons objets, parvenir à construire un objetidéal malgré la méfiance acquise par l’enfant à l’égard de tout objet. L’enfant se rend compte, car il ne recourt plus au clivage sous sa forme primitive, que c’est la même personne qui le gratifie et qui le frustre, il dirige vers elle haine et amour. La culpabilité apparaît comme la conséquence des fantasmes sadiques et destructeurs à l’endroit de l’intégrité de l’objet. Lacan donne acte auxrecherches de M.Klein et à la mise en évidence d’une première formation du Surmoi.. Il n’en est pas de même pour ce qui concerne d’une part les présupposés théoriques et d’autre part les conséquences que M.Klein tire de la position dépressive.


Dans les deux textes où elle conceptualise l’expérience de la perte de l’objet en relation avec la position dépressive et au deuil, la nature...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • De la perte des sens à la perte de sens de la perte de sens à la perte des sens
  • La vente à perte
  • 4 La perte du triple A
  • Ventes à perte
  • A propos des solutions de remplacements des
  • A propos des piles
  • À propos de la philosophie de la renaissance
  • A propos d'iTunes

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !