A quoi bon vivre

6240 mots 25 pages
Sans la promesse du plaisir, à quoi bon vivre !

Que l’on soit amené à nous interroger de la sorte suppose initialement l’accomplissement d’un jugement : l’expérimentation de la vie débouche sur le constat d’une fatigue de vivre, d’une carence de sens ou plutôt d’un malaise à assigner à l’existence une signification positive qui puisse justifier l’acte d’être et alimenter , ce faisant, le désir de durer par l’acceptation d’un processus indésirable .Mais l’expérience du plaisir ou l’éventualité de son avènement La formule énonce l’aveu d’une faillite qui porte sur les motifs qui donnent au sujet humain une raison de vivre. L’aveu est révélateur de la volonté de démissionner de la vie qui prend l’allure, dans ce cas de figure, d’une épreuve que le sujet voudrait faire cesser. Cette décision émane de celui qui a une existence en totale inadéquation avec ce qu’il désire : l’horizon d’attente est déçu quand le projet de vie rêvé n’accède pas à la réalisation. L’échec semble affecter l’effort de concrétisation et la réflexivité qui permet ce retour sur soi est marquée par la concomitance du désir de la vie bonne et du sentiment amer de l’impuissance du sujet à lui donner forme. Les accents de désespoir exprimés reprochent à la vie de ne pas être conforme au projet escompté : le dépit présent dans la formule à quoi bon vivre serait, semble-t-il, porteur de la revendication, par un être déçu, d’une vie meilleure que celle dont il dispose. Puisque ce n’est pas le fait de vivre qui est générateur de désespoir et d’amertume, il faudrait s’interroger sur la dynamique du désir qui préside à la naissance d’un projet de vie et les contours des éléments qui pourraient entraver l’allure d’une aventure personnelle : qu’est-ce qui fait qu’une vie échoue ? Vivre l’échec est-ce un échec de vivre ou l’annonciation du désir de mieux vivre ? L’échec est-il la marque indépassable de la cessation d’une vie ou n’est-il pas le tribut à

en relation

  • A quoi bon vivre en société ?
    822 mots | 4 pages
  • Le bonheur
    689 mots | 3 pages
  • EXO1
    1041 mots | 5 pages
  • Si le faible est celui qui pardonneet qui aide les autres, vaut-il mieux être faible ou fort ?
    6398 mots | 26 pages
  • Philosophie
    2649 mots | 11 pages
  • Réflexion
    398 mots | 2 pages
  • Je respire où tu palpites, victor hugo
    423 mots | 2 pages
  • stoicisme epicurien
    1100 mots | 5 pages
  • Pourquoi manger bio?
    1898 mots | 8 pages
  • Existance
    789 mots | 4 pages