A.smith

889 mots 4 pages
Division du travail et extension des marchés
Adam Smith

I – Présentation de l’auteur
→ 1723-1790
→ Voir page 26

II – Division du travail et extension des marchés A) Division du travail crée de la richesse dans une économie de marché

(doc 1 p 27)

-La division du travail concerne la division sociale du travail et la division technique du travail. - sociale : répartition des activités des corps de métiers dans la société - technique : décomposition du processus de production en un certains nombre de tâche partielles. Elles sont confiées à des personnes différentes. La division du travail au centre de la réflexion de Smith est celle qui est technique.

-La division du travail permet d’augmenter la productivité du travail => permet d’augmenter la production par personne. Adam Smith utilise le terme de puissance productive.
-La division du travail accroit à la productivité du travail car : - l’habilité de l’ouvrier est plus importante en effectuant toujours la même tâche (effet de l’apprentissage) - la spécialisation réduit les temps morts : gain de temps - la division du travail rend possible l’emploi des machines : cela va alléger le travail donc à accroitre la productivité du travail.

(Doc2 p27)
*Main invisible : désigne le moyen naturel par lequel les intérêts individuels s’accordent pour aboutir à l’intérêt général.
*économie de marché : se caractérise par la loi de l’offre et de la demande, et donc par la concurrence sur le marché. C’est le marché qui régule l’activité économique. => caractérisée par une liberté d’entreprendre et une liberté d’échange.

-La division du travail s’inscrit dans le cadre d’une économie de marché car la hausse de la production générée par la division du travail s’échange sur un marché qui va s’élargir grâce à la liberté du commerce.

B) Les liens entre division du travail et extension des marchée

# Un cercle vertueux (doc3 p27)
-L’origine de la division du travail c’est le penchant

en relation

  • L'agent economique selon a.smith
    387 mots | 2 pages
  • L'homme
    1501 mots | 7 pages
  • Division du travail
    1218 mots | 5 pages
  • Courants économiques
    820 mots | 4 pages
  • Politique de relance
    561 mots | 3 pages
  • Economie chap1 gea
    1135 mots | 5 pages
  • Economie générale - le courant classique
    665 mots | 3 pages
  • Adam-smith
    3230 mots | 13 pages
  • Les classiques
    1148 mots | 5 pages
  • Correction de synthèse
    2873 mots | 12 pages