A l'obéissance passive

684 mots 3 pages
Dans le poème de Victor Hugo extrait des Chatiments s'intitulant "A l'obeissance passive" nous etudierons les 9 premiers vers qui sont des quintils composé d'alexandrins et d'hexasyllabe. C'est un poème écrit en Janvier 1853 à Jersey dans lequel la célébration d'un passé épique vient mettre en évidence le regret de vivre un temps présent. Premierement, la glorification d'un passé épique puis dans un second temps, nous verrons que c'est un poème lyrique qui condamne le présent à cause de la nostalgie du poète.

Tout d'abord, nous pouvons dire que ce poème est épique, en effet, on peut relever le champs lexical du combat avec les mots "guerres", "épées", "soldats" ainsi que le champs lexical de l'armement avec les mots "obus", "bombes", "épées", "fusils". Dans ce poème, nous voyons apparaitre une armée soudée. En effet, il y a une unité qui se crée car c'est une armée avant tout populaire qui partage les mêmes racines sociales modestes « pieds sans souliers », « vieux fusils », « coudes percés ». De plus, c'est une famille, indivisible et unique, qui est décrite comme une seule personne. Nous voyons donc qu'Hugo a utilisé des singulier collectifs avec : « leur épaule » ; « leur pas souverain », « on battait », « on allait », « on culbutait ». Nous pouvons voir qu'Hugo adopte toutes les marques du registre épique pour valoriser l'héroïsme des soldats. Pour obtenir son effet, il n'hésite pas à exagérer et à faire dans les hyperboles comme nous pouvons le voir avec l'expression "tous les jours". Il y a la présence d'une anaphore aux vers 2, 4, 5 et 6. En effet, il y a la reprise du mot "contre". Cette reprise anaphorique de la préposition marque l'énumeration d'un vaste dénombrement d'une ampleur épique. Il s'agit pour Hugo de montrer la grandeur des soldats de l'an deux qui ont su affronter une multiplicité d'adversaire.

en relation

  • A l'obeissance passive
    1467 mots | 6 pages
  • Bac philo 2012 - es
    1486 mots | 6 pages
  • Obéissance
    2675 mots | 11 pages
  • Pono pono
    1100 mots | 5 pages
  • The longest yard
    1474 mots | 6 pages
  • Explication d'un texte de berkelay
    843 mots | 4 pages
  • Philo
    353 mots | 2 pages
  • L’abbaye de thélème
    425 mots | 2 pages
  • bac blanc
    721 mots | 3 pages
  • LE COMMANDEMENT ILLEGAL DE L
    2934 mots | 12 pages