D'aprés vous, un roman est-il celui qui vas vous permttre d'ouvrir les yeux sur la réalité ou au contraire, divertir ?

Pages: 4 (838 mots) Publié le: 12 mai 2011
Au moyen-âge comme aux jours d’aujourd’hui, les auteurs proposent au lecteur des œuvres de faits divers, quelle que soit le but même de leurs récits. L e romans permet l’évasion et la rencontre dulecteur avec un personnage aussi bien pittoresque, affublé d’une incroyable banalité, qu’avec un personnage de caractère, qui suscite passion, empathie et frustration. Guy de Maupassant choisi dans leslignes de l’excipit d’Une vie, de suggérer une réflexion auprès du lecteur : « la vie, voyez-vous, ça n’est jamais si bon ou si mauvais qu’on croit. ». Cela nous amène à nous demander le véritablebut d’un roman : D’après vous, le roman est-il celui qui va permettre d’ouvrir les yeux sur la sa propre vie ou au contraire, faire l’objet d’un divertissement pour échapper a celle-ci ?
Nousaborderons dans un premier temps comment ce roman ouvre les yeux sur la réalité, dans un second temps, au contraire, comment ceux-ci permettent d’échapper à la réalité.

Certes, un roman réaliste à pourobjectifs de mener les lecteurs à une réflexion approfondis et de le pousser à regarder plus attentivement le monde qui l’entoure. Il représente la société et en dénonce les injustices. L’auteur àplusieurs façons de nous offrir un riche texte où seront placées des réalités explicite, comme par exemple dans le livre de Mme Bovary qu’écrit Gustave Flaubert en 1857, qui participe à l’évocation d’uneréalité sociale affligeante : le fameux moment avec la casquette de Charles Bovary. C’est un pauvre garçon décontenancé par les rires des écoliers après l’intervention de son professeur. Il avaitposé sa casquette sur ses genoux, ne savant pas s’il fallait garder sa casquette à la main, la jeté par terre ou la mettre sur sa tête alors qu’il fallait la jeté.
Les Misérables de Victor Hugo paru en1862 est un roman à la fois historique, social et philosophique dans lequel on retrouve les idéaux du romantisme et ceux de Victor Hugo concernant la nature humaine : « Il n'avait pas de gîte, pas...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !