E-banking

2241 mots 9 pages
INTRODUCTION

L’activité bancaire consiste dans la plus part des cas au développement des produits et services qu’elle proposera aux clients. Traditionnellement ces produits et services étaient proposés aux clients de banque dans l’une des agences ou guichet de celle-ci.
L’avènement des nouvelles technologies à impacter de nombreux secteurs et parmi les secteurs les plus influencés par celles-ci le secteur bancaire apparait comme le secteur le plus affecté par cette révolution technologique
En effet le secteur bancaire est un domaine basé sur les informations qui à leur tour s’appuient fortement sur les NTIC. Toutefois les NTIC ne sont pas seulement cruciales dans l’analyse des informations, mais elles permettent aussi aux banques de différencier leur offre de services par rapport aux concurrents.
Alors, dans une époque ou les médias (ordinateurs, médias, téléviseurs…) et les moyens de transmission (télécommunication, câble, électronique…) se complètent et se chevauchent, l’agence bancaire n’est plus considérée aujourd’hui comme le lieu de passage obligé du client.
D’où le développement durant les dix dernières années du concept des services financiers électroniques, communément appelé « e-banking ». Le terme e-banking, (Inter) net Banking, Web Banking ou encore Online Banking désigne l’utilisation de l’Internet par une institution financière en vue d’offrir à ses clients une gamme de services bancaires plus ou moins larges, allant de la simple vitrine commerciale à la gestion à distance de transactions financières.
Ce concept est entré dans les mœurs de plusieurs institutions financières pour le traitement de leurs opérations courantes, dans la mesure où de plus en plus il répond aux attentes des clients dont les besoins et les exigences ont évolué avec le développement fulgurant des NTIC. Notons toutefois que l’adoption de toute innovation dans une organisation n’est pas chose évidente. Surtout dans la banque ou la notion de sécurité est l’élément

en relation

  • Le e-banking
    6617 mots | 27 pages
  • E-banking
    753 mots | 4 pages
  • le e-banking
    1417 mots | 6 pages
  • E banking
    1045 mots | 5 pages
  • Pfe e-banking
    2515 mots | 11 pages
  • Pratique du e-banking au maroc
    11527 mots | 47 pages
  • Reasons m&a
    7702 mots | 31 pages
  • paiement electronique et efficacite bancaire
    9912 mots | 40 pages
  • La monétique
    431 mots | 2 pages
  • brief de la communication
    2387 mots | 10 pages