E N G I E

601 mots 3 pages
E N G I E
LES FAITS :
Le 24 avril 2015 Gérard MESTRALLET, PDG du groupe et Isabelle KOCHER, directrice générale organisent une conférence de presse en grande pompe pour annoncer un énorme changement : le nouveau nom de l’entreprise fondée en 1946. GDF-Suez s’appelle désormais Engie.
Un nouveau logo et un nouveau slogan accompagnent ce rebranding. Le nouveau slogan anglais « By people, for people », dans l’ère de la mondialisation, ce virage est résolument anglo-saxon.
Il n’est pas rare pour un grand groupe qui a précédemment opéré une fusion, de se renommer : rien de totalement inattendu au plan de la communication, tant en interne qu’en externe.
Selon Georges LEWI, « L’abandon d’un nom coûte cher. Il faut du temps et de l’argent (5 à 50 millions d’euros pour une grande entreprise) pour se reconstituer une notoriété équivalente, sans savoir si on la récupèrera un jour. ». Engie est une marque bien installée ; ayant connaissance d’un tel pari pouvant s’avérer dangereux, on peut se demander pourquoi ce rebranding a-t-il été décidé et opéré ?
LES RAISONS :
Emanant de l’entreprise : réorganisation, refonte, réorientation pour répondre à un besoin de revitalisation afin de rester en cohérence avec son secteur et ses clients, qui sont en constante mutation. -> insuffler un second souffle.
Faire peau neuve : l’objectif est de rénover son image ou redorer sa réputation ; on se souvient de France Télécom devenu Orange, emportant ainsi le lourd souvenir de la crise sociale de suicides.
Influence externe, voire contrainte : situation exceptionnelle : en cas de fusion, la suite naturelle est souvent de renommer.
Cas d’un conflit juridique : exemple du Crédit Lyonnais entaché par l’affaire Tapie et scandale financier -> devenu LCL qui n’a jamais été associé au conflit.
CONCERNANT ENGIE : un nouveau nom au service de la nouvelle stratégie du groupe. Environnement en mutations, il est impératif de s’adapter, d’ajuster le discours, l’image, l’identité

en relation

  • G e s t i o n d e s r e s s o u rc e s h u m a i n e s
    3675 mots | 15 pages
  • Q u ’ e n t e n d - o n p a r g é n é r a t i o n ?
    1794 mots | 8 pages
  • S SO O OI I IS S G GA A AG G GN N NA A AN N NT T D DE E T TA A V VI I IE E E! !
    987 mots | 4 pages
  • V e r p a k k i n g v o o r p o ë t i s c h p r o d u c t
    410 mots | 2 pages
  • Pme et veille stratégique
    29589 mots | 119 pages
  • Derivation
    3645 mots | 15 pages
  • Statistique
    24667 mots | 99 pages
  • Littérature russe
    18979 mots | 76 pages
  • Cour de rdm
    11890 mots | 48 pages
  • Omas
    99508 mots | 399 pages