J-p sartre

959 mots 4 pages
Sujet : « Quand les riches se font la guerre, ce sont les pauvres qui meurent » Jean-Paul Sartre Jean Paul Sartre, philosophe et écrivain français né le 21 juin à Paris, a fait dire en 1905 qu’il existait encore à l’heure actuelle une stratification sociale omniprésente. Sans aucun doute nous pouvons affirmer ce propos comme vrai. Dans toute civilisation, ces différences sociales sont très remarquables, mais Jean-Paul Sartre évoquait une découpe entre les riches d’une part et les pauvres de l’autre.
Quand les riches se font la guerre, nous dit-il, ce sont les pauvres qui meurent.
Cela nous amène à une organisation qui amène à une réflexion puis à une adhésion de cette citation.
La guerre centrée dans la phrase évoque en premier lieu l’image de la mort. Celle-ci oppose deux groupes sociaux, les riches et les pauvres. Par définition, la guerre, conflit armé oppose au minimum deux groupes militaires organisés et se traduit par un combat plus ou moins dévastateur. Evidemment, les guerres ont toujours existé, autant il y a deux millénaires lors de la bataille de Rome qu’il y a 70 ans lors la deuxième guerre mondiale. Elle semble alors avoir existé depuis la nuit des temps et nous amène à nous questionner sur l’agressivité de l’être humain.
Tout d’abord, en regardant la phrase au sens propre, Sartre assigne les conséquences des guerres aux riches qui se battent entre eux comme il est dit dans sa citation. Sauf que sur ce point, il n’a pas tout à fait raison. Nous voyons mal une minorité de riches se battant entre eux. Ainsi les grands dirigeants entrant en guerres se doivent convaincre et recruter un maximum de personnes. Ceci dit, certains dictateurs profitent surtout d’un peuple en faiblesse financière ou moral pour l’amener à se révolter contre d’autres pays. Comme pas exemple Hitler qui à mener son peuple à faire la guerre à ses plus proches voisins.

Cependant, ces riches ont peu d’aptitudes à conduire eux-mêmes leurs batailles. Ils tentent donc parfois de

en relation

  • les mots j p sartre
    3046 mots | 13 pages
  • « L'homme est condamné à être libre » J-P Sartre
    848 mots | 4 pages
  • ETHIQUE
    6710 mots | 27 pages
  • Sartre - esquisse d'une théorie des émotions
    1263 mots | 6 pages
  • Jean paul sartre
    10282 mots | 42 pages
  • Citations de jean-paul sartre
    1014 mots | 5 pages
  • Philo
    4461 mots | 18 pages
  • la shute de sparte
    3202 mots | 13 pages
  • Sartre
    7765 mots | 32 pages
  • Stendhal
    10426 mots | 42 pages