L'ingénu de voltaire

Pages: 8 (1761 mots) Publié le: 12 mai 2013
L'ingénu, Voltaire.


Publié en aout 1767 mais retiré de la vente parce que inquiétant pour le pouvoir en place, dénoncant les ''évidences'' inégalitaire de sa société. Genre : conte philosophique. Mouvement : siècle des lumières. Type de texte : argumentation. Thème : Histoire d'un jeune Huron qui tente de rencontrer le roi pour obtenir récompense de ses loyaux services. Registres : satiriqueet ironique. Visées : dénonciation de l'administration Versaillaise et critique des grands.
I) Une critique acerbe et quasi systématique
Voltaire utilise la forme du conte pour répandre quelques idées philosophiques.
Attaques personnelles : critique une partie de l’œuvre de Malebranche, mais surtout malmène Donneau de Visé et Faydit qu’il traite "d’excréments de la littérature". Plus loinil se moque des liaisons amoureuses des grands de l’Église. L’Ingénu est donc une œuvre polémique où Voltaire fait parfois étalage d’esprit partisan.
Mais il veut surtout dénoncer des abus sociaux : la mesquinerie du monde littéraire "où des hommes incapables de rien produire dénigrent les productions des autres" ; ensuite l’ignorance et la vanité criminelle des médecins (prolongement de latradition moliéresque) ; enfin la corruption, la vénalité et les abus de pouvoir des fonctionnaires.
Voltaire entend surtout mener le procès contre certaines formes de religion. Il poursuit là une idée qui lui est chère et qu’il a déjà exposée dans Le Siècle de Louis XIV. Le règne du Roi-Soleil = période grandiose. Pourtant ce siècle de lumière fut terni par les luttes religieuses.
Ilcritique(comme Rabelais) l’abus de nourriture dans le clergé de province et assure que l’abbé de Kerkabon était "le seul bénéficier du pays qu’on ne fût pas obligé de porter dans son lit quand il avait soupé avec ses confrères". Il montre aussi l’ignorance du bas-clergé incapable de répondre aux questions du Huron concernant la Bible. L’évêque lui ignore le personnage d’Hercule. Mais déjà, dans les deuxcas, plane l’ombre inquiétante des jésuites, ordre qui possède une science certaine mais qui en l’occurrence se révèle opportuniste en christianisant le héros grec.
Plus grave. Voltaire dénonce la mise au couvent des filles rebelles. Ailleurs il refuse les positions intransigeantes des jansénistes, en particulier leur conception de la Providence (thème qui sera repris dans Candide) ; certes leurinhumanité est rebutante, leur étroitesse d’esprit proche de l’intolérance, pourtant ils sont honnêtes et le brave Gordon saura pratiquer les vertus évangéliques de compassion et de charité.
Les principales attaques sont pourtant réservées à une erreur monumentale du règne de Louis XIV : la révocation de l’Édit de Nantes. Pendantson voyage de Bretagne à Paris, le Huron découvre le spectacle d’uneville jadis brillante et alors désolée : Saumur, que la persécution exercée à l’encontre des protestants a quasiment ruinée et dépeuplée. L’exil des huguenots, à la suite des dragonnades, a conduit de fidèles sujets à devenir des ennemis de leur patrie. Le roi a été trompé - Voltaire met alors en pleine lumière la responsabilité des jésuites et du confesseur du monarque : le père La Chaise. L’ordrede Saint Ignace de Loyola a rallumé la guerre de religion. Il a étendu sur tout le royaume une police parallèle qui confesse "les femmes de chambre par lesquelles on savait le secret des maîtresses", qui espionne les cafés. C’est aux jésuites que l’Ingénu doit son séjour en Bastille. Leur apparente affabilité cache en fait une absence totale de scrupule. Le père La Chaise promet mais oublie toutde suite. Leur seul but est la poursuite des protestants et des jansénistes et en fin de compte le maintien sinon l’accroissement de leur pouvoir temporel. Voltaire leur reproche leur opportunisme, leur casuistique toujours au service des intérêts de la congrégation : le père Tout-à-tous, dont le nom est déjà tout un programme, condamne tout d’abord celui qui a abusé de son pouvoir pour tenter de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • l'ingenu voltaire
  • L'ingénu de Voltaire
  • L'ingénu de voltaire
  • L'ingénu de voltaire
  • l'Ingénu de Voltaire
  • L'ingénu de voltaire
  • Voltaire l'ingénu
  • L'ingénu de Voltaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !