L’action de l’etat et la régulation conjoncturelle de l’économie

Pages: 6 (1319 mots) Publié le: 5 mai 2010
L’action de l’Etat et la régulation conjoncturelle de l’économie
Jusqu’à présent, on a montré que la croissance peut provenir de deux sources :
l’accroissement de la quantités d’au moins l’un des facteurs de production (capital ou
travail) et le progrès technique. Tant qu’on suppose que l’emploi des facteurs dans
leur totalité ne pose pas de problème et est donc systématique, il n’existe pasd’autres éléments explicatifs de la croissance. Mais cette hypothèse de pleine
utilisation des facteurs de production existants, postulée par la théorie néoclassique,
a été remise en cause par Keynes dans les années 1930. On postule souvent un peu
hâtivement que la théorie keynésienne est une théorie de court terme où les prix sont
fixes et ou, dès lors, l’ajustement va se faire par lesquantités. A plus long terme en
revanche, les prix finissent toujours par s’ajuster : l’équilibre par les prix est rétabli et
le plein-emploi des facteurs de production garanti : dans cette vision dichotomique
court terme / long terme, la théorie keynésienne de la croissance est une théorie de
la régulation conjoncturelle de l’économie. Dans le long terme en revanche, seul
compte le taux decroissance des facteurs et particulièrement le facteur travail et le
progrès technique.
Il semble pourtant que cette dichotomie, tout en étant pertinente, n’épuise pas la
totalité de la pensée keynésienne : la grande originalité de la théorie keynésienne ne
repose en effet pas tant sur la rigidité des prix mais sur les difficultés de coordination
des agents dans un univers décentralisé… où lecomportement des autres a un
impact direct sur mon programme de maximisation et donc in fine sur mon propre
comportement.
Théorie walrasienne : individu atomisé, qui maximisent leur intérêt, sans jamais
regarder ni tenir compte du comportement des autres individus.
Théorie keynesienne : la maximisation de mon intérêt dépend cruellement de ce que
font les autres et je suis obligé d’essayer desavoir ce que font les autres avant d’agir
pour maximiser mon utilité. Tout le problème est de savoir comment évaluer ce
comportement dans un cadre décentralisé : on débouche sur la logique mimétique
et sur les difficultés de coordination. Or cet échec de coordination peut conduire à
une sous-utilisation des facteurs. Cette sous-utilisation est d’autant plus durable que
ces comportement peuventêtre auto-renforçants : la situation peut donc être durable,
ce qui correspond d’un point de vue mathématique à un équilibre stable.
Exemple : Entrepreneur : dois-je investir (ie acheter une machine pour accroître ma
production et aussi, sans doute, ma demande de travail) ? La rentabilité de mon
investissement dépend du niveau d’activité dans le reste de l’économie. Si
conjoncture défavorable,je ne vais pas réussir à écouler ma production et ma
machine sera sous-utilisée. Si conjoncture favorable, c’est rentable. Tout le
problème, c’est que la conjoncture sera favorable, si beaucoup d’entrepreneurs
investissent (on peut supposer en effet que cela va accroître l’emploi et les revenus).
Que faire alors ? Le plus sage (et aussi sans doute le plus rationnel) est sans doute
d’adopterune posture attentiste : attendre de voir ce que font les autres (en espérant
qu’ils vont investir) avant d’investir soi-même, en étant sûr alors, de rentabiliser son
investissement Mais comme tous les entrepreneurs sont dans la même situation que
moi, tout le monde adopte une posture attentiste : personne n’investit… et donc
finalement la conjoncture est mauvaise… ce qui décide tout le monde àne pas
investir (processus auto-renforçant) : le chômage apparaît et il peut être durable. La
nation n’utilise plus toute la main d’oeuvre disponible : or dans une économie où une
partie des facteur n’est pas employée va apparaître une nouvel espace de
croissance, non pris en compte par la théorie néoclassique : l’emploi de capacités de
production inemployée est un facteur de croissance...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'action de l'état dans l'économie
  • Regulation de l'economie par l'etat
  • La régulation de l'économie par l'etat
  • Régulation de l'économie
  • Régulation de l'économie
  • Regulation de l'économie
  • Peut-on considérez que la régulation de l’économie touristique par le marché exclut nécessairement l’intervention de...
  • organisation et régulation de l'économie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !