L’Afrique Noire

Pages: 77 (19051 mots) Publié le: 22 août 2014
0. Introduction
L’Afrique Noire, notre continent, est progressivement phagocyté dans le processus de mondialisation d’un autre côté, les pouvoirs politique, économique et religieux mal gérés la réduit en miettes, en lambeaux.
Sa réflexion ne doit guère, être prise pour une panacée, ni pour une solution à son problème de la méfiance entre individus mais plutôt comme un soubresaut, un élan decritique sociale, de prise de conscience, d’interpellation.
N’est-il pas vrai ; en effet, là où l’on a cessé de réfléchir, de s’interroger, l’on a cessé de vivre ?

0.1 Problématique

De Prime abord ; partir de l’intersubjectivité, renoncer à la dissension comme mode de découverte d’autrui ; c’est poser les bases d’une anthropologie de la primauté de l’interaction, de la socialité, dela complémentarité et du dialogue1.

La lutte pour la vie, la pleine liberté et le véritable accomplissement humai n se font rechercher : on entend de partout la contestation de l’exploitation, de la chosifixation et de la déshumanisation de l’homme par l’homme.

Toute ce bataille, on le voit bien, est faite pour envisager un mieux être de l’homme de tout homme et de tout l’homme.
Cettebataille nous stimule, nous aussi à pouvoir repenser le fait réel de la relation entre « Je et Tu ».
E n outre, e n ce XXI siècles où la technologie prend des allures effrayantes pour l’univers et plus encore parce que la problématique de la valeur humaine à devenir secondaire, faudra-t-il continuer à rester à un niveau purement contemplatif de ce bouleversant événement ?l’autre est-il perçucomme –moi-même ?comme un partenaire ?
Pour y arriver, il serait important de mener une réflexion purement anthropologique à caractère social.
Par ailleurs, l’homme rappelons -l e ; est bel et bien un être complexe et pluriel. En tant que tel, il est appelé à collaborer pleinement avec autrui pour aboutir à leur pleine réalisation. Jean Lacroix affirme à ce propos qu’ « en réalité, c’est dans lerapport de deux consciences aimantes que s’exprime la véritable réciprocité »2 Mais l’on constate que cet homme qui doit faire « un » avec autrui en vue d’un « Nous » est lui-même la cause de la chosification d’autrui. Au lieu qu’il y ait véritablement une relation JE – TU, il y a plutôt une relation JE–CELA
Ainsi, la réflexion du M. Buber dans son Chef d’œuvre, « JE et TU » nous plongedans cette dynamique intersubjective. Qui est justement pour lui une relation de réciprocité et de complémentarité.

En effet, le projet de la philosophie juive est de faire de l’intersubjectivité l’axe central d’une anthropologie reposant sur la reconnaissance de la promotion de l’homme par l’homme. Autrui e vient un partenaire, un Co–sujet avec qui nous coopérons, nous collaborons, nousdiscutons et nous dialoguons ; ceci stimule l’accomplissement total de l’homme3. Autrui est l’autre moi-même du dialogue, de la vie et du spirituel.

Naguère, un homme sans relation est, en principe, voué à la perdition à la déchéance. Nonobstant, l’interaction ou mieux la communication ou règne le principe : « Magister dixit »il s’agit de la relation où l’un des partenaires cherchetoujours à se prévaloir ou à s’approprier le dernier mot au lieu d’un accord mutuel et le partenaire est strictement à éviter .c’est celle où prime la duplicité –celle dont les membres sont apparemment unis tout en restant désunis a u fond d’eux mêmes. Il s’agit il que ce nous pouvons nommer communication à double face. Il n’y a pas des semblants de communication. Il faut communiquer en vue dela promotion de l’homme.

0.2 Choix et Intérêt du Sujet

Réfléchir sur la notion d’intersubjectivité revêt d’un intérêt capital pour nous aujourd’hui – en ce temps où notre monde prend des allures de plus en plus excessives avec tous les dégâts qu’entraine la techno-science jusqu’à réduire l’homme au service de ses découvertes. Il est de grande importance de repenser de nouveau...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Indépendance de l'Afrique noire
  • Sociologie actuelle de l'afrique noire balandier
  • Histoire géopolitique de l'islamisation de l'afrique noire
  • Decolonisation de l'afrique noire anglophone : le cas du ghana
  • Etude de document : l'afrique noire française au début des années 1950
  • l'afrique
  • l'afrique
  • L'afrique

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !