L’angoisse – moteur du désir de création

1855 mots 8 pages
Projet scientifique

L’ANGOISSE – MOTEUR DU DÉSIR DE CRÉATION

L’angoisse est l’état qui nous accompagne tout la vie, on la retrouve en plusieurs fois et partout dans l’existence humaine. On peut observer que chaque jour on fait face à cet état, qu’il y a des moments quand on sent une peur sur quelque chose qui ne peut pas être expliqué. Même quand tout semble suivre le cours normal, on peut sentir inexplicablement que quelque chose nous manque. C’est pour cela qu’en philosophie et en psychanalyse, que n’est pas qu’un „enfant” de la philosophie, l’angoisse comme moteur du désir de création a pu être prise en compte. L’individu sent la naissance comme une trauma, comme un danger auquel il se voit exposé. En autre, le nouveau monde lui est totalement inconnu et il voudrait revenir à ses origines pour avoir de nouveau le sentiment de sécurité qu’il a perdu. Ainsi il arrive à créer pour qu’il ne ressente plus ce manque dont il est effrayé et qu’il lui donné un sensation d’inconfort. La création humaine peut être représenté aussi par la création artistique, dans laquelle l’individu se représente ou organise les choses tant qu’il est possible pour s’approcher mieux de ce état de sécurité que lui a été volé au naissance, que par connaissance, processus du intellect, qui cherche à structurer le monde et le faire plus facile de comprendre et saisir, en offrent un sentiment de sécurité. Je considère que ce état propre à l’homme est le point de départ pour toute création, pour chaque culture et civilisation qu’on passaient une fois par l’histoire. La création est la seule qui lui permette de sortir de cet état et qui lui offre la chance de dépasser sa condition pour apporter au domaine du réel toutes les possibilités qu’il saisit à un moment donné dans son existence. On se demande si l’individu pourrait créer sans être pris dans l’angoisse. Et si ça existera, saura-t-elle différente de la création sous l’influence de l’angoisse?

en relation

  • Psychologie clinique
    5759 mots | 24 pages
  • le développement de l'enfant
    2764 mots | 12 pages
  • Ma vie d'autiste
    2894 mots | 12 pages
  • Fiche de lecture : les névroses
    3265 mots | 14 pages
  • Les mythes des origines
    2765 mots | 12 pages
  • Le symptome
    8435 mots | 34 pages
  • développement psychosocial du sujet
    4879 mots | 20 pages
  • Le bonheur
    4002 mots | 17 pages
  • L-1 psychologie
    6820 mots | 28 pages
  • Le courant humaniste
    973 mots | 4 pages