L’argumentation : convaincre, persuader et délibérer-vous indiquerez quelles sont les thèses en présence dans ces extraits, puis vous comparerez quelques moyens employés dans deux

Pages: 5 (1210 mots) Publié le: 28 avril 2010
|Question: | |
| | |
|Dans le premier texte, celui de Montesquieu extrait du chapitre 12 de “Lettres Persanes” et écriten 1721, | |
|Usbek répond à son ami Mirza qui l’interroge « Je t’ai souvent ouï dire que les hommes étaient nés pour être| |
|vertueux, et que la justice est une qualité qui leur est aussi propre que l’existence. Expliquez moi, je te | |
|prie, ce que tu veux dire ». Pour démontrer sathèse, Usbek prend comme exemple l’histoire imaginaire du | |
|peuple « Troglodytes », un peuple entier qui finira par disparaitre, à cause de « leur méchanceté même » et | |
|« leurs propres injustices », sous entendue à cause de guerres, de batailles. Tout le monde périt, excepté | ||deux hommes : Les seuls hommes qui auraient trouvé le secret de la vie : Utiliser la vertu, obtenu par le | |
|travail dur, pour mener une vie « heureuse et tranquille », en ayant dans le cœur que de l’amour pur, pour | |
|pouvoir enfin élever des enfants vertueux.| |
|La thèse retenue de cet extrait est donc le fait qu’avoir de la vertu est le seul est unique secret pour | |
|mener une vie heureuse. | |
|Dans le second texte, celui de Diderot extraitde « Le Neveu de Rameau » et écrit en 1777, nous avons une | |
|discussion entre « Lui » et « Moi », Lui étant Jean-François Rameau et Moi un philosophe, qui peut être | |
|l’auteur lui-même. Les deux personnages confrontent leur conception du bonheur. Moi pense que le secret du | ||bonheur est la vertu, et la pensé philosophique, la solidarité alors que Lui pense que la vertu et la | |
|philosophie n’apporte que « le bon vin » « les mets délicats » « les jolies femmes » et « les lits bien | |
|mollets », que le sort de chaque homme est écrit, et que la joie n’est apportée que par l’argent,il ne voit| |
|pas en quoi la bonté entre hommes pourrait apporter le bonheur. | |
|Moi étant un philosophe, il a une réponse à chaque argument que fait Lui, et il se révèle plus subtil que | |
|Lui, car il va jusqu'à en avoir pitié : « Vousêtes des êtres bien à plaindre ». | |
|La thèse retenue pour cet extrait est donc la même que celle du premier texte : Le bonheur ne peut s’obtenir| |
|avec l’argent, mais plutôt avec la vertu, et la solidarité entre hommes. | ||Dans le troisième texte, celui de Voltaire extrait du livre « Lettres philosophiques » et écrit en 1734, le | |
|narrateur, qui est aussi l’auteur, commente les pensées de Monsieur Pascal, en ce qui concerne le bonheur de| |
|l’homme. Celui-ci compare le monde à une ile déserte : Un monde froid, débordant d’amorces, où...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'argumentation : convaincre, persuader, délibérer
  • L'argumentation, convaincre, persuader et délibérer.
  • la poésie ; convaincre, persuader, délibérer
  • convaincre, persuader et délibérer
  • Convaincre, persuader, deliberer
  • Convaincre, persuader, délibérer
  • corpus convaincre persuader délibérer
  • Convaincre , persuader , délibérer

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !