L’influence sophistique de l’antiquité à nos jours.

6433 mots 26 pages
« Une chose me surprend, c’est que les sophistes, comme on les appelle, prétendent pour la plupart conduire les jeunes gens à la vertu, tandis qu’ils les mènent à l’opposite… Les sophistes ne parlent que pour tromper, n’écrivent que pour leur profit et ils ne sont en aucune manière utiles à personne ; car in n’y eut jamais, et il n’y a point de sages parmi eux. Il suffit à chacun d’eux d’être appelé sophiste, nom flétrissant aux yeux des gens sensés. Je conseille donc de se tenir en garde contre les préceptes des sophistes, mais non pas de mépriser les conceptions des philosophes. Les sophistes font la chasse aux gens riches ; les philosophes sont accessibles à tous, amis de tous, et, quant à la fortune des gens ils n’ont pour elle ni honneur ni mépris. »
- Xénophon. De la chasse.
-
« Un sophisme est tout argument, ou tout sujet de discussion suggéré afin de, ou avec la probabilité de produire l’effet de tromper ou de causer quelque opinion erroné susceptible d’être admis par quelque personne dont l’esprit a pu se trouver en présence de cet argument. »
- Pascal Ludwig. Cour de culture générale de la logique.

Mais tu es un sophiste ! Y a-t-il plus grand insulte de nos jours pour un philosophe ? Non certainement pas, car dire de quelqu’un qu’il est un sophiste, revient à lui dire qu’il est un monstre d’égo, ne pensant qu’à sa personne se moquant par la même du bien commun comme de la vérité. Un sophiste dans l’entendement qu’en ont la plupart des gens se résume à ça.
Cette image est en partie vraie, mais une grande lacune subsiste, si bien qu’il n’est question des sophistes que quand il est question de Platon, ainsi personne ne pense aux sophistes d’avant, ni même à ceux d’après. Pour les philosophes les sophistes sont morts et enterrés, ils ont été les adversaires de ce qui a peut être été la plus grande bataille philosophique, et comme il est aisé de céder au manichéisme le plus radical, les perdants ont toujours mauvaise image. Les philosophes parlent

en relation

  • Le classicisme en france au xviième siècle
    2016 mots | 9 pages
  • La dynamique du capitalisme - braudel
    637 mots | 3 pages
  • Léonard de vinci
    1631 mots | 7 pages
  • Dissert
    2820 mots | 12 pages
  • La poèsie
    4013 mots | 17 pages
  • Rhétorique
    14219 mots | 57 pages
  • Antiquité et monde moderne
    11558 mots | 47 pages
  • La poésie
    4741 mots | 19 pages
  • comptabilité generale
    3417 mots | 14 pages
  • Poésie
    4336 mots | 18 pages