L'école des femmes

789 mots 4 pages
Commentaire composé sur l’école des femmes

L'École des femmes est une comédie de Molière, auteur du XVIIeme siècle. La pièce est jouée alors qu’il vient d’épouser Armande Béjart, la fille de sa maitresse. La pièce connaît un grand succès, mais aussi de nombreuses critiques.
Il s’agit de la scène d'exposition au cours de laquelle Arnolphe annonce à son ami, Chrysalde, son projet de mariage. Il lui expose ainsi sa vision des femmes et son opinion sur l’éducation de celle-ci. Nous nous proposons d’étudier la vision du mariage et de la femme au XVIIeme siècle, pour cela nous etudierons la scène d’exposition et l’éducation des femmes tournée vers le projet d’arnolphe.

I Une scène d’exposition

Le portrait d’Agnès dépeint par l’auteur au travers des mots prononcés par Arnolphe est dépréciatif, l’auteur utilise un vocabulaire péjoratif « une sotte » v1, il s’agit donc d’un blame en vers les femmes non cultivées. Molière met donc implicitement en valeur les Précieuses, femmes habiles. La naïveté d’agnès permet à Arnolphe de la preserver du « mal », c'est-à-dire d’adultère et autres tromperies.
Au travers des commandements d’arnolphe « Je veux » v18 on remarque un idéal féminin moyenâgeux : c’est l’épouse soumise à la religion aux activités domestiques et à son époux . C’est une vision rétrograde de la femme en qui Arnolphe n’a pas confiance, elle doit donc être soumise et pour ceux etre niaise.
Arnolphe est un bourgeois cupide (emploi du verbe coûter pour parler de son épouse) qui cherche une épouse qui lui sera fidèle et soumise et ne se soucie guère du bien etre de celle-ci, pour ce fait il a donc choisit une jeune fille qu’il a isolé de la civilisation afin de la rendre sotte pour mieux l’asservir.
De plus son obstination ( présence du champs lexical de l’adultère ), sa peur d’être trompé, révèle une absence de lucidité. Il rêve de toute puissance qu’il associe a son sexe. Pour lui le statut d’Homme lui confère tous les droits qu’il peut exercer sans

en relation

  • L'ėcole des femmes
    5926 mots | 24 pages
  • L'école des femmes
    863 mots | 4 pages
  • L'ecole des femmes
    25457 mots | 102 pages
  • L'Ecole des Femmes
    1352 mots | 6 pages
  • L'ecole des femmes
    2929 mots | 12 pages
  • L'ecoles des femmes
    625 mots | 3 pages
  • l'ecole des femmes
    682 mots | 3 pages
  • l'école des femmes
    3424 mots | 14 pages
  • L'école des femmes
    397 mots | 2 pages
  • L'école des femmes
    870 mots | 4 pages