L'économie dans cinq lettres des lettres persanes de montesquieu

Pages: 17 (4055 mots) Publié le: 7 mai 2011
-------------------------------------------------
Université de Berne, Institut de littérature française


Un travail de séminaire sur la représentation de l’économie dans cinq lettres choisies des Lettres persanes de Montesquieu

Prof. Dr. Michèle Crogiez





Cyrille Roger Berger







1. Introduction 2
2. lettre 106 2
3. lettre 115 4
4. lettre 1215
5. lettre 132 6
6. lettre 146 8
7. Conclusion 10
8. Bibliographie 11

1. Introduction

Les lettres dans lesquelles l’économie forme un sujet d’objection de l’écrivain, sont surtout celles dont les numéros suivent : lettre 106, lettre 115, lettre 121, lettre 132 et lettre 146. Les deux premières lettres ont été écrites par Usbek et envoyées à Rhédi, pendant que la quatrième a étéécrite par Rica, qui cherche à imiter la pensée d’Usbek. La dernière lettre, finalement, est une autre lettre qu’Usbek a écrite et envoyée à Rhédi, à Venise. Pour qu’il devienne plus clair quelle idée sur l’état de l’économie l’auteur des « lettres Persanes » veut nous communiquer exactement dans chaque de ces lettres, il est nécessaire de les analyser chacune indépendamment d’abord et de relever,ensuite, l’idée globale.

2. lettre 106

La lettre 106 est une des lettres envoyées à Rhédi, à Venice. Rhédi échange une correspondance active avec Usbek et Rica et s’efforce d’élargir ses connaissances dans tous les domaines. Neveu d’un ami d’Usbek, Ibben, Rhédi est un grand lecteur à l’esprit philosophique et l’interlocuteur privilégié d’Usbek pour les grandes questions. Au fond, la lettre 106sert Usbek à opposer les réflexions sur les arts faites par Usbek dans la lettre 105. Pour pouvoir mieux comprendre ce que Rhédi lui reproche, il est nécessaire de résumer tout brièvement les arguments fondamentaux de lui.
Tout ce que Rhédi raconte fonctionne, finalement, comme une suite de causes et conséquences, ayant comme source le mauvais usage que les hommes ont fait des arts. Faute del’invention de la bombe, les bourgeois ne peuvent plus garantir la sécurité du prince, ce que sert à celui comme prétexte pour organiser une grande armée. C’est une armée, à l’aide de laquelle il commence à opprimer son peuple, ce qui augmente l’injustice et la violence.
Rhédi se demande à quoi l’invention de tant de nouvelles choses a servi: Grâce à l’invention de la boussole, par exemple, on acommencé à colonialiser des pays d’outre mer et les a exploités systématiquement. On a transporté l’or et l’argent en Europe ou ils ont servi de base pour les prix de marchandises. Mais à la fin, cette nouveauté n’a rien effectué. Au contraire : elle a rendu la vie encore plus désagréable. Puis, dans les pays exploités mêmes, cette cupidité a détruit des nations entières et rendu esclave leurshabitants.
C’est l’ensemble de ces effets négatifs qui laisse Rhédi faire l’éloge de la simplicité si chérie ainsi que de l’ignorance « des enfants de Mahomet ». En plus, ces deux derniers facteurs lui rappellent la naïveté et la tranquillité qui régnait dans le coeur de ses ancêtres.

Usbek, lui, n’est pas d’accord avec la déclaration de Rhédi que les arts peuvent détruire des nationsentières, car ils rendent les habitants paresseux, comme il était
le cas en ancien Perse. Ce n’est qu’un cas particulier puisque les Grecs, par exemple, qui ont vaincu les Perses tant de fois, ont probablement cultivé les arts avec plus de soins que les Perses. Cependant, il y en a toujours qui sont rendus efféminés par un art, mais ce ne sont que ceux qui en jouissent et ce n’est que d’un artparticulier qu’ils jouissent. Si ils ne veulent pas appauvrir complètement, ils sont obligés de cultiver un autre art, car l’oisiveté et la mollesse sont incompatibles avec les arts.
D’autre part, Usbek a remarqué à Paris qu’il y existe un groupe, pour lequel les arts forment un stimulus, une raison d’aller toujours plus loin, d’augmenter les bénéfices. Il y en a qui travaillent jour et nuit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Lettres persanes, montesquieu, lettre xxx
  • Montesquieu Lettres Persanes Lettre 12
  • Lettre 97, lettres persanes, montesquieu
  • Montesquieu lettres persannes lettre 99
  • Montesquieu, lettres persanes, lettre xxxvii
  • Lettre 30, les lettres persanes, montesquieu
  • Montesquieu
  • Montesquieu : lettres persanes : lettre 11

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !