L'épuisement au travail

5426 mots 22 pages
Actes du colloque organisé le 16 novembre 2007 par l’Institut Emile Vandervelde sur le thème :
« Le crédit en question : avons-nous encore une chance d’échapper au surendettement ? »
1. Introduction par Olga Zrihen, sénatrice PS
Aujourd’hui, environ 338.000 personnes ne peuvent rembourser à temps un emprunt. Les procédures de règlement collectif de dettes sont en nette augmentation. De 1999 à 2004, dix fois plus de personnes ont fait appel à ce dispositif de sauvetage. Et si l’on compare les chiffres entre fin 2005 et fin 2006, on constate une augmentation de 15,5% des procédures de règlement collectif de dettes (+ 7.673 procédures ouvertes). De 1994 à 2003, les défauts de paiement sur ouvertures de crédit ont triplé, augmentant en moyenne de 13.600 unités par an. Entre fin 2005 et fin 2006, ces défauts de paiement ont moins progressé que les autres années mais on note encore une progression de 0,6%.
En même temps, dans son rapport annuel 2006, l’Union Professionnelle du crédit (UPC) considérait que « la croissance du nombre d’ouvertures de crédit ainsi que l’augmentation du nombre de défaillances relatives aux ouvertures de crédit ne sont nullement préoccupantes ». Et l’UPC d’ajouter dans une récente brochure intitulée « Une vérité qui dérange. Le belge mérite crédit », qu’il « faut encourager le crédit à la consommation, sans pour autant favoriser le surendettement ».
Ces chiffres et analyses suscitent bon nombre de questions. Le recours à l’endettement est-il dangereux ? Faut-il encourager les citoyens à gérer différemment leur budget et faire moins appel au crédit ? Comment lutter contre les pratiques commerciales permettant d’amplifier dangereusement le phénomène de surendettement des citoyens ? Les dispositifs actuels de prévention et de lutte contre le surendettement sont-ils efficaces et suffisants ?
2. Bilan des actions menées par le Gouvernement fédéral sortant en matière de prévention et de lutte contre le surendettement, par Laurent Guinotte,

en relation

  • L'épuisement au travail
    18678 mots | 75 pages
  • La justice organisationnelle et les caractéristiques du poste : leur influence complémentaire et indépendante sur la satisfaction au travail, l’intention de démissionner et l’épuisement émotionnel.
    4226 mots | 17 pages
  • recherche scientifique
    2069 mots | 9 pages
  • FICHE DE LECTURE ACCOMPAGNER SANS 2
    2073 mots | 9 pages
  • La sante psychologique au travail
    663 mots | 3 pages
  • L'épuisement professionnel
    9157 mots | 37 pages
  • Achouri
    1488 mots | 6 pages
  • Burn out
    531 mots | 3 pages
  • Epuisement professionnel
    5639 mots | 23 pages
  • Le fou
    13223 mots | 53 pages