L'état est il ennemi de la société

Pages: 7 (1501 mots) Publié le: 21 décembre 2011
L’état est-il l’ennemi de la liberté ?

Suivant les auteurs, l’état et sa conception amènent des avis partagés.
En effet, certains auteurs comme Hobbes ont une conception de l’état qui se rapproche aujourd’hui d’un système fasciste tandis que des auteurs comme Aristote ou Rousseau voient la politique comme une démocratie.
Dans un cas de système fasciste et totalitaire, les libertés de chacunse verraient anéanties ou dans certains cas de nouvelles libertés se créeraient.
On peut se demander si l’état est, à proprement dit, ennemis de la liberté ? De là, de quelles libertés l’Etat priverait l’homme ?
Aussi, les libertés ne seraient-elles pas un obstacle au bon fonctionnement d’un état hypothétiquement aux normes d’une société parfaite ?

Dire que l’Etat est un ennemi aux libertésde chacun reviendrait à admettre que la conception de l’Etat n’est pas faite en fonction du bon vouloir et du bon vivre de la société qui s’y applique.
Par là, ce serait admettre que l’’Etat se base sur la volonté d’un seul gouvernement, et amènerait à croire que la société tend à subir un système dit fasciste et totalitaire.
Ce système étant basé sur la mise au pouvoir d’un seul homme, on serapproche alors de la théorie de Hobbes disant que « l’homme est un loup pour l’homme ».
Ainsi explique Hobbes sur la conception d’un Etat. Il expose le problème que l’homme doit se soumettre à la volonté d’un seul représentant s’il veut survivre.
Sans lois et avec toutes libertés voulues, les hommes provoqueraient des guerres entre eux et ne seraient capables de contrôler leur instinct d’animal.D’après Hobbes, les hommes sont en société dans le seul but de se protéger lorsqu’ils se sentent vulnérables, alors que lorsqu’ils se sentent plus forts, ils massacrent leurs congénères pour arriver à leurs fins.
Dans cette théorie, Hobbes décrit la politique et l’Etat qu’il forme comme une horrible bête mythologique capable de tout détruire dans le seul but de son bonheur personnel : leLeviathan, dont il fera titre d’une de ces œuvres décrivant l’Etat en lui- même.
Grâce à la théorie de Hobbes, on peut montrer que liberté et Etat ne font pas bon ménage.
En effet, quand chacun fait ce qui lui plait, on fait souvent ce qui déplait à d’autres, et de là, la création des lois privatise les libertés d’autrui. L’homme ne doit aller à l’encontre de ce que l’autre préconise et il y a unecontradiction entre la liberté autorisée au sein de l’Etat, et la liberté souhaitée par l’homme.
Aussi, la définition même d’un état gouverné par un seul homme, dit totalitaire, est démontrée dans l’histoire comme étant l’apport de quelque chose à un seul maitre donné, la seule liberté possible étant de répondre à la volonté de ce maitre.
De ce principe, Mussolini disait « l’état d’un seul, toutpour l’état, rien en dehors de l’état ».
Ainsi, l’état est ennemi aux libertés dans le sens où il n’y a pas de libertés totales réservées à l’homme dans le cas où l’état est conçu et entretenu par un seul.

Or dans le cas d’un état dit démocratique, la société est entièrement précurseur de son état et sa liberté.
Rousseau, par exemple, admet que les hommes ont besoin de lois pour s’entretenirentre eux. Il admet aussi qu’il y a barrage aux libertés et autres conceptions au bon vouloir de l’humain ; c’est pourquoi il propose une solution dans son « du contrat social » .
En effet, dans son œuvre, Rousseau entrevoit d’améliorer les conditions de développement de la société et de son état grâce à une aliénation totale des biens fictifs et des libertés de chacun.
C’est à dire que chaquehomme d’un état donné met en commun leurs libertés individuelles pour créer une liberté commune destinée à intercepter, voire d’annihiler, la corruptibilité de chacun.
Rousseau donne ici une solution dont le but est de pouvoir organiser un état idyllique.
Il illustre sa thèse grâce à son œuvre Lettres écrites de la montagne, où il explique qu’à trop confondre l’indépendance et la liberté, on finit...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La société ouverte et ses ennemis
  • L'etat et la societe
  • La société et l'état
  • La société et l'état
  • L'état et la société
  • Karl popper : la société ouverte et ses ennemis
  • Karl popper " la société ouverte et ses ennemis"
  • Le sol, la société et l'etat

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !