L'étranger de camus - un avis personnel

Pages: 2 (280 mots) Publié le: 13 octobre 2012
Œuvre majeure du cycle de l'absurde d'Albert Camus, "L’étranger" est l'un des roman phares du maître. De part la richesse des thèmes qu'il aborde mais surtoutpar sa nature où le style et la forme, neutres et secs, rejoignent le fond et le sens du roman, il vaut sans aucun doute toutes les éloges que lui fait le publicdepuis sa parution en 1942.
Dans ce roman facile d'accès et à l'écriture agréable, le personnage principal, l'étrange Meursault, anti-héros par excellence, nousnarre sans états d'âme les évènements de sa vie, depuis la mort de sa mère jusqu'au procès qui le condamnera à la guillotine. Mais si l'abord du livre estsimple et que l'on suit sans peine le bonhomme sur son curieux chemin, ce serait faire erreur que de s'arrêter à l’apparente sobriété du texte, car derrières lesdialogues dépouillés de Camus et sous la limpidité de son récit se cache un sens profond : celui du non-sens de la vie justement ! Absurde dans le fond comme dans laforme, "L'étranger" ouvre le lecteur à une réflexion sur l'absurdité de son existence même et sur la meilleure manière de vivre sa vie tout en considérant cettevérité terrible.

J'ai lu "L'étranger" bien jeune, un peu trop jeune je pense, pour pouvoir l'apprécier pleinement, car mon amour pour l'absurde et monintérêt pour l’existentialisme ne me sont venus que des années plus tard. J'ai donc été plus troublée que charmée par ce roman, mais j'en garde néanmoins un souvenirtrès fort et je peux dire sans conteste, qu'il a marqué la jeune fille que j'étais alors, au point de troubler encore aujourd'hui la femme que je suis devenue!
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • l'étranger de camus
  • l'etranger Camus
  • L'étranger de camus
  • Camus, l'étranger
  • Camus l'etranger
  • L'etranger de camus
  • L'étranger de camus
  • L'etranger de camus

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !