L'étranger

580 mots 3 pages
L’existentialisme – Définition

L’existentialisme est une philosophie humanisme puisqu’elle s’attaque directement à l’homme. L’idée de cette philosophie se résume par une citation de Jean Paul Sartre : « L’existence précède l’essence ». En d’autre mots, l’homme est rien au début de son existence et par ses actions, ses choix, et sa perception, il devient ce qu’il est. Le but de l’existentialisme est de comprendre le problème de la condition humaine. Les existentialistes pensent que le monde en tant que tel n’est pas le milieu naturel et destiné à l’homme. Ils rejettent également le principe de l’esprit sérieux. L’homme sérieux joue un rôle durant sa vie pour correspondre à des valeurs venant du monde, de la société. C’est dû à sa trop grande liberté qu’il a la possibilité de changer de personnage et c’est pour cela que Sartre dit que «nous sommes condamné à être libre ».

L’existentialisme -- Histoire du mouvement

La philosophie de l’existentialisme a connu ses débuts au XIX siècle avec la pensée du philosophe danois Kierkegaard. Cependant, il est important de préciser que certains propos du 18 siècle des philosophes Kant, Hegel et Schiller l’ont grandement inspirés. Ses écrits tel que Craintes et tremblement, Concept d’angoisse et son Journal ont influencé vers la fin du siècle, des philosophes allemands et je cite entre autre Heidegger et Jasper. Les idées existentialistes entre dans la philosophie française vers la fin du 19 siècle avec Lachelier et sa thèse sur le Fondement de l’induction mais deviennent plus importantes dans la période de l’entre deux guerre. Cette philosophie devenue populaire fait tranquillement son apparition dans les livres, les romans, et donne naissance à un nouveau courant littéraire portant le même nom. Le chef de fil de ce courant est Jean Paul Sartre qui écrira entre autre La Nausée et L’arrache cœur.

L’existentialisme selon Camus

Il n’est pas rare que nous associons Albert Camus à l’existentialisme. Cependant cette

en relation

  • L'étranger
    3413 mots | 14 pages
  • L'étranger
    845 mots | 4 pages
  • L'etranger
    968 mots | 4 pages
  • L'etranger
    1073 mots | 5 pages
  • L'etranger
    1638 mots | 7 pages
  • L'etranger
    372 mots | 2 pages
  • L'etrange
    1437 mots | 6 pages
  • L'etranger
    2611 mots | 11 pages
  • L'étranger
    542 mots | 3 pages
  • L'etranger
    584 mots | 3 pages