L'évasion par la mort

380 mots 2 pages
Ce poème développe une conception de l’amour idéal et éternelle, dans la fusion des deux amants. En effet, on retrouve des termes faisant référence à la flamme de l'amour, telle « chaleurs » et « lumières », mais aussi, le deuxième vers de ce quatrain « Nos deux cœurs seront deux vastes flambeaux » montrent bien l'amour ardent qui consume les deux amants. On peut noter aussi la communion spirituelle des amants, dans les expressions suivantes : « double lumière », « nos deux esprits », « miroirs jumeaux ». On observe aussi la récurrence du chiffre deux : « deux coeurs », « deux […] flambeaux », « double », « deux esprits », « jumeaux ». En effet les « deux coeur » des amants se réfléchissent dans leur « deux esprits ». Cette fusion coeur/esprit, cette absence de dualité, rendent donc l'amour beaucoup plus fort et idéal. Ce chiffre pair montre l'isolement des amants dans un monde où personne d'autre qu’eux n’a d'importance. Ce monde, c'est cette mort qui les unit en une union parfaite.
De plus, la douceur du poème contribue à cette fusion entre l'homme et la femme dans l'amour après la mort. De ce fait, le rythme binaire, le motif du double avec le pronom personnel sujet « nous », l'adjectif possessif, « nos », le duo omniprésent avec les numéros « deux », l'emploi de l'adjectif « double » témoigne de la réunion entre l'homme et la femme. Peu à peu on glisse même vers le motif du reflet avec des termes comme « réfléchiront », « miroir ». Ainsi les amants deviennent reflets l'un de l'autre, ils se perdent peu à peu de l'un dans l'autre.
Au vers huit, l'homme et la femme sont donc présentés comme des « jumeaux » d'élections. Par la suite, si les quatrains sont placés sous le signe du double, les tercets convergent vers l'unique : le premier tercet, reprenant les « chaleurs dernières » des amants est l'illustration même de la fusion en un but ultime et « unique ». Car les amants se complètent, tout comme le « rose » complète le « bleu », l'une étant la couleur de la

en relation

  • René de chateaubriand
    841 mots | 4 pages
  • Drogue et alcool chez les jeunes
    415 mots | 2 pages
  • le sanglot de la terre
    589 mots | 3 pages
  • Jule laforgue le sanglot de la terre
    535 mots | 3 pages
  • Résumé de criton
    1011 mots | 5 pages
  • La poésie, un genre propre a l'évasion?
    1102 mots | 5 pages
  • Analyse du poison de baudelaire
    1966 mots | 8 pages
  • Dissertaion poésie.
    1360 mots | 6 pages
  • Dissert Poesie
    1183 mots | 5 pages
  • Criton Dissertation
    772 mots | 4 pages