L'évidence première est souvent suspecte

481 mots 2 pages
" L'évidence première n'est pas une vérité fondamentale. En fait, l'objectivité scientifique n'est possible que si l'on a d'abord rompu avec l'objet immédiat, si l'on a refusé la séduction du premier choix, si l'on a arrêté ou contredit les pensées qui naissent de la première observation. Toute objectivité, dûment vérifiée, dément le premier contact avec l'objet . Elle doit d'abord tout critiquer: la sensation, le sens commun, la pratique même la plus constante, l'étymologie enfin, car le verbe, qui est fait pour chanter et séduire, rencontre rarement la pensée. Loin de s'émerveiller, la pensée objective doit ironiser. Sans cette vigilance malveillante, nous ne prendrons jamais vraiment une attitude objective . S'il s'agit d'examiner des hommes, des égaux, des frères, la sympathie est le fond de la méthode. Mais devant ce monde inerte qui ne souffre d'aucune de nos peines et que n'exalte aucune de nos joies , nous devons arrêter toutes les expansions, nous devons brimer notre personne .Les axes de la poésie et de la science sont d'abord inverses. Tout ce que peut penser espérer la philosophie, c'est de rendre la poésie et la science complémentaires, de les unir comme deux contraires bien faits. "

Bachelard
Gaston Bachelard, né à Bar-sur-Aube le 27 juin 1884 et mort à Paris le 16 octobre 1962, est un philosophe français des sciences et de la poésie.

Épistémologue reconnu, il est l'auteur d'une somme de réflexions liées à la connaissance et à la recherche scientifique. Il invente ce qu'il appelle la « psychanalyse de la connaissance objective »[1], inspirée par les travaux de Jung, qui étudie les obstacles affectifs dans l'univers mental du scientifique et de l'étudiant, obstacles qui les empêchent de progresser dans la connaissance des phénomènes. Dans la Philosophie du non, il analyse des exemples tirés de la logique, de la physique ou encore de la chimie.

Bachelard renouvelle l'approche philosophique et littéraire de l'imagination, s'intéressant à des

en relation

  • L'évidence première est souvent suspecte
    701 mots | 3 pages
  • Texe bachelard
    713 mots | 3 pages
  • Peut-on refuser de douter ?
    1968 mots | 8 pages
  • Peut-on refuser de douter?
    3016 mots | 13 pages
  • La Vérité
    1207 mots | 5 pages
  • Peut-on refuser de douter ?
    2299 mots | 10 pages
  • Peut on refuser de douter?
    2670 mots | 11 pages
  • Mme X A Descartes
    629 mots | 3 pages
  • la société nécessaire aux hommes
    8186 mots | 33 pages
  • Cours de philo
    4293 mots | 18 pages