L'évolutin institutionelle de l'allemagne et de l'italie entre 1848 et 1914: monarchies autoritaires ou parlementaires?

1653 mots 7 pages
Introduction :
En 1848, l’Europe vit toujours dans les cadres créés en 1815 par le congrès de Vienne, et l’Autriche du Chancelier Metternich est la garante de cet ordre, empêchant la manifestation des forces nouvelles issues de la Révolution française, libéralisme et principe des nationalités qui fermentent en Autriche, en Allemagne et en Italie. Après l’échec des révolutions de 1848, il y a eu de nombreuses évolutions politiques au cours du 19ème Siècle et 20ème Siècle. De 1850 à 1914, ce sont des sentiments qui se développent dans les mentalités du monde entier. L’Italie et l’Allemagne font partis de ces pays qui sont acteurs de cette vague révolutionnaire qui envahit l’Europe. En effet , L’Italie et l’Allemagne vont jouer des rôles emblématiques du mouvement national et vont faire naître de nouvelles institutions. Dans quelles circonstances des régimes politiques contraires se sont développés en Europe au cours du XIX et début du XXème Siècle? Comment l’Italie a-t-elle réussi à fonder une monarchie parlementaire qui en contrepartie est un régime opposé à celui construit par l’Allemagne? Pourquoi mettre ces deux pays en relation étant donné que leur institutions sont différentes? Peut-on quand même trouver des similitudes?
Nous verrons dans une première partie le cas de l’Italie et l’évolution de ses institutions politiques, puis nous nous attacherons à l’Allemagne qui vit une situation bien différente que celle de l’Italie, pour finir sur l’analyse de la réunion des deux pays. I. L’ambiguïté politique de L’Italie:

Après la proclamation de Rome comme capitale du nouveau royaume marque en principe l’avènement de l’unité territorial de l’Italie. Plus préoccupant pour les dirigeants et pour le peuple italiens est l’inachèvement de l’unité politique, administrative et institutionnelle du pays. Dans un cadre élargi à l’ensemble de la péninsule, ce sont, à quelques retouches près, les institutions du petit royaume de Piémont-Sardaigne

en relation