L'abstention aux votes

340 mots 2 pages
Comment expliquer le phénomène de l’abstention ?

Election Présidentielle en France :

L’ élection présidentielle en France détermine la personne qui sera désignée président de la République pour un mandant de 5 ans (Quinquennat) contre sept avant 2002. Le premier président Français fut Louis-Napoléon Bonaparte et fut le plus jeune président Français (40 ans).

I. Graphique de l’évolution des abstentions.

Voici un graphique trouvé sur le site Internet Wikipédia, il nous montre l’évolution des abstentions aux élections présidentielles en France de 1969 à 2007, en indiquant l’évolution en pourcentage des abstentions au 1er tour (en gris) et au 2ème tour (en bleu).
Le taux d’abstention très variable selon le type d’élections et le contexte électoral (appel possible à l’abstention dans certains cas) connaît cependant, depuis une trentaine d’années, une tendance à la hausse, souvent dénoncée comme une marque d’incivisme grandissant. Depuis 1974, le taux d’abstention aux élections présidentielles, augmente régulièrement, au premier tour comme au second tour : 15.8 % seulement en 1974 au premier tour et presque 28.4% des inscrit en 2002.

II. Carte du taux d’abstention par département aux élections présidentielle de 2002 en France.

Si dessus nous avons une carte extraite du journal Libération, elle indique les taux d’abstentions aux élections présidentielles de 2002.
On distingue au sud d’une diagonale allant de la Loire Atlantique aux Hautes Alpes les départements de l’intérieur (c.a.d exclusion des départements côtiers et de la Corse) votent beaucoup, alors qu’au Nord de cette même ligne la région Parisienne et son prolongement vers le nord est, ainsi que le département du nord se distinguent par une abstention supérieure à 28 % des inscrits (moyenne nationale 27.86%), les éléments conjoncturels évoqués pour expliquer le taux très élevé du scrutin présidentiel de 2002 (vacances scolaires, résultat du second tour attendu, beau temps…) ne sont

en relation

  • Les différentes interprétations de l'abstention électorale
    1645 mots | 7 pages
  • l'abstentionisme
    2398 mots | 10 pages
  • Note de synthèse - L'abstention
    781 mots | 4 pages
  • TD N 4
    1211 mots | 5 pages
  • Abstention et la démocratie
    3170 mots | 13 pages
  • L'abstentionnisme
    6401 mots | 26 pages
  • L'abstention
    661 mots | 3 pages
  • Vote blanc
    620 mots | 3 pages
  • L’expression du corps électoral est-elle aujourd’hui compromise ?
    1503 mots | 7 pages
  • le vote obligatoire
    1291 mots | 6 pages