L'abstention, la vrai gagnante des régionales

3791 mots 16 pages
L’abstention, le vrai gagnant des régionales 2010

A la veille des élections régionales, la grande majorité des chercheurs s’attendaient à une participation assez faible pour le premier tour des élections régionales qui doit avoir lieu le 15 mars 2010. Anne Muxel (chercheuse au CEVIPOF) donnait son pronostique sur les futurs résultats de participation. Elle décrit tous d’abord un contexte de hausse généralisé de l’abstention lors des scrutins durant ces vingt dernières années, exception faite de rares pics de participation (comme a la présidentielle de 2007). Elle écrit ainsi que : « Après les élections législatives (2007), municipales (2008) et européennes (2009), l’abstention risque donc d’atteindre aux régionales de nouveaux records par rapport au dernier scrutin comparable, en 2004». Comme l’annonçait Anne Muxel et nombres de politologues, le premier tour des élections régionales, organisé dimanche 15 mars, a été en effet marqué par un taux d’abstention de 53,6 %, un record (en 2004, elle avait été de 39,15 % à l’issue du premier tour), avec de surcroît plus de 3.5% de votes blancs ou nuls. Au second tour, malgré un léger tassement par rapport au premier tour, l'abstention a encore concernée dimanche 22 mars 48,8% des électeurs inscrits, soit près d'un sur deux, un niveau record pour un second tour des élections régionales. S'il recule d'environ quatre points par rapport au premier tour, le taux d'abstention du second tour gagne 15 point si on le compare aux 34,34% du second tour du précédent scrutin régional en 2004. Le taux d'abstention record enregistré dimanche conforte l’idée commune de tendance à la hausse qui avait déjà été confirmée par les élections européennes de 2009, qui avaient été boudées par 59,37% des inscrits, après 57,21% en 2004, 53,24% en 1999 et 47,29% en 1994. L’abstentionnisme, c’est dire le fait de ne pas prendre part à un vote bien qu’on en ait le droit, devient un sujet de plus en plus central dans les débats politiques. En effet,

en relation

  • Ecjs doit de vote obligatoire
    4023 mots | 17 pages
  • Cours droit commercial maroc
    2494 mots | 10 pages
  • Le vote et sa représentation
    5232 mots | 21 pages
  • Ecjs- élections présidentielles de 2002
    5059 mots | 21 pages
  • Résumé sc politique
    9198 mots | 37 pages
  • Discours de jean-marie le pen, 1er mai 2010
    7164 mots | 29 pages
  • Comportements politiques
    29732 mots | 119 pages
  • Intro a la science po
    4906 mots | 20 pages
  • Sociologie politique
    26177 mots | 105 pages
  • Formes de participation politique en
    13145 mots | 53 pages