L'acteur et le système

472 mots 2 pages
Acteur, pouvoir, incertitude, système sont les piliers de l'analyse stratégique qu'élaborent Michel Crozier et Ehrard Friedberg dans cet ouvrage très dense. Ces nouveaux outils conceptuels permettent d'entrer dans la boîte noire du fonctionnement des organisations et d'analyser l'action collective et le changement social. L'organisation n'est pas une « donnée naturelle » mais un « construit social » ; il faut en étudier les enjeux, les intérêts, les règles du jeu et comprendre les stratégies développées par les acteurs. Les auteurs assimilent les individus à des « acteurs » et non à des agents passifs qui exécutent des consignes.
Des acteurs rationnels ?
Influencés par la théorie des jeux (alors en pleine expansion outre-Atlantique), ils postulent que les individus élaborent des stratégies en fonction de buts personnels qui entreront parfois en contraction avec ceux de l'organisation. Donc, les acteurs sont rationnels mais pas complètement, à la différence de l'Homo oeconomicus. Les auteurs reprennent le modèle de March et Simon : la rationalité des acteurs est« limitée » et « contingente ». De plus, le pouvoir est partout, selon ces deux sociologues : « Le pouvoir est un mécanisme quotidien de notre existence sociale que nous utilisons sans cesse dans nos rapports avec nos amis, nos collègues, notre famille, etc. » Partout et donc pas nécessairement là où on l'attend, c'est-à-dire en haut de la hiérarchie, car le pouvoir prend sa source dans les relations interpersonnelles. Dans le cas de la Seita étudié par Crozier dans Le Phénomène bureaucratique (1962), les agents d'entretien et de réparation ont conquis un pouvoir considérable sur les ouvriers de la production, car ce sont eux qui ont déterminé la fréquence et la durée des arrêts des machines. C'est cette maîtrise du temps qui les a dotés d'un pouvoir informel. La possession de compétences spécifiques, la détention d'informations, un noeud de communications sont autant de sources de pouvoir.
Acteur, pouvoir

en relation

  • L'acteur et le système
    8137 mots | 33 pages
  • L'acteur et le système
    3630 mots | 15 pages
  • L'acteur et le système
    1749 mots | 7 pages
  • L'acteur et le système
    2253 mots | 10 pages
  • L'acteur et le systeme
    1773 mots | 8 pages
  • L'acteur et le système
    3147 mots | 13 pages
  • L'acteur et le systeme
    1257 mots | 6 pages
  • L'acteur et le systeme crozier
    4696 mots | 19 pages
  • Fiche de lecture "l'acteur et le système"
    2780 mots | 12 pages
  • L'acteur et le système de crozier et fiedberg
    953 mots | 4 pages