L'action collective patronale

6004 mots 25 pages
MOUVEMENTS SOCIAUX ET ACTION COLLECTIVE

Année 2009 – 2010

L'action collective patronale

LICENCE 3 AES - DEVELOPPEMENT SOCIAL
Université Paul Valéry – Montpellier 3 – UFR IV

Table des matières

Introduction 1

1. De l'unité de l'action collective patronale... 3

1.1. De l'unité effective 3
1.2. A l'image d'unité 8

2. ...A une action collective patronale déstructurée 12

2.1. La décentralisation, une volonté de l'État 12
2.2. Les enjeux d’une décentralisation désordonnée des négociations collectives 14

Conclusion 17

Glossaire 18

Bibliographie 19

Annexes 20

Introduction « L'action Collective, terme propre à la sociologie des minorités, renvoie à des mouvements sociaux et des organisations, à toutes les formes d'actions organisées et entreprises par un ensemble d'individus en vue d'atteindre des objectifs communs et d'en partager les profits. (...) Le jeu de l'influence et du charisme, les mécanismes de contagion mentale et le rôle des croyances, des attentes et des frustrations ont été les premiers facteurs évoqués pour expliquer les raisons incitant les individus à adhérer et participer à des entreprises collectives. » selon Encyclopedia Universalis.
L'action collective patronale est créée pour réunir les intérêts des patrons pour se protéger des mouvements ouvriers et salariaux issus de la Révolution Industrielle, et plus tard pour se défendre de l'interventionnisme de l'État.
En France, on notera principalement la création de la première confédération patronale, l'Union des Industries Métallurgiques et Minières (UIMM), créée en 1901, qui entend devenir un groupe de pression politique ; et le 21 Juillet 1919 la création du CGPF (Confédération Générale de la production française) constituée de vingt et une fédérations professionnelles, qui deviendra la Confédération Générale du Patronat Français en 1936, qui comptera, elle, vingt sept fédérations. L'évolution de cette terminologie est due à l'entrée du secteur tertiaire

en relation

  • arbitrage de grief
    7067 mots | 29 pages
  • La negociation collective
    8592 mots | 35 pages
  • Les autres organes du dialogue social
    2904 mots | 12 pages
  • Les syndicats
    2986 mots | 12 pages
  • Projet de recherche
    6425 mots | 26 pages
  • Droit
    4023 mots | 17 pages
  • Droit
    2726 mots | 11 pages
  • Les organisations patronales et syndicales
    10326 mots | 42 pages
  • Cours droit du travail
    17057 mots | 69 pages
  • Bts nrc
    3568 mots | 15 pages