L'adaptation cinématographique par stephen frears du roman épistolaire « les liaisons dangereuses » de laclos.

Pages: 5 (1204 mots) Publié le: 22 mars 2010
L'adaptation cinématographique par Stephen Frears du roman épistolaire « Les Liaisons dangereuses » de Laclos.

I. Le respect de l'œuvre de Laclos.
II. Étude des registres, du thème et de la visée du film.
III. Le lexique de la mise en scène (cadrage, plongée, contre plongée ...)

I. Le respect de l'œuvre de Laclos.

Stephen Frears a choisi la traduction en anglais du titre du roman«Dangerous Liaisons ». En anglais le mot 'liaison » peut désigner une union illicite comme en français. Le titre anglais est donc une traduction littérale du titre français, ce qui place dès le premier abord l'adaptation sous le signe de la fidélité.

A. La judicieuse lecture des lettres.

Frears n'a pas reproduit intégralement la forme épistolaire du roman, toutefois le film s'ouvre sur unbillet adressé à la présidente de Tourvel, qui une fois déplié, laisse apparaître le titre du film. L'allusion à la correspondance qui constitue la trame du roman est ainsi faite immédiatement et, dans la suite du films, on trouve beaucoup d'autres occurrences des lettres, ou comme moyen de communication quand les personnages sont séparés (les lettres de Valmont à la marquise pour raconter sesprogrès avec la présidente), ou comme instrument de libertinage (les billets de Danceny à Cécile transmis par Valmont), ou comme instrument de pouvoir (les lettres de la marquise données à Danceny par Valmont mourant). Le réalisateur n'a pas choisi de remplacer la lecture des lettres par une voix off qui serait un narrateur extérieur à l'histoire, l'action se déroule pour partie directement sous les yeuxdes spectateurs, pour le reste grâce à la lecture de lettres à voix haute par leurs destinataires. Ce mélange est extrêmement habile car il ne rend pas la forme fastidieuse et il permet une grande fidélité au roman.

B. Le genre libertin dans le film.

L'appartenance au genre libertin se retrouve dans le film, par quelques scènes érotiques où le personnage de Valmont est au lit avec Emilie,avec Cécile ou encore avec la présidente de Tourvel, mais ces scènes d'alcôve sont peu nombreuses et assez furtives, le réalisateur à garder le mode allusif du roman, comme c'est le cas par exemple pour le viol de Cécile qui n'est pas montré. Par contre la caméra reproduit souvent l'insistance de regard sur le décolleté de la marquise ou sur la bouche de Valmont. Les paroles aux sous entendus sontconservées. Par contre, Frears a choisi de donner plus de présence à la religion, par des scènes de messes au cours desquelles le comportement irréligieux et libertin de Valmont s'affiche sans ambiguïté, en opposition à la dévotion montrée par la présidente de Tourvel.

C. Une chronologie linéaire.

Le film suit un déroulement linéaire et chronologique, sans chercher à reproduirel'entrecroisement de l'échange épistolaire dans le roman, ce qui en simplifie la trame car il n'y a plus de changements de points de vue, ni de récit en écho d'un même événement. Le film s'ouvre sur la sortie du couvent de Cécile et le projet de mariage, et se clôt sur la mort de Valmont, de la présidente, et la mort sociale de la marquise. L'aventure de la marquise avec Prévan qui constituait un récitenchâssé a disparu du film. Pourtant l'intrigue est totalement conservée, avec le projet de vengeance qui sert de point de départ, et les péripéties qui font rebondir l'action, comme le chantage exercé par la marquise sur Valmont pour obtenir sa rupture avec la présidente, les amours de Cécile et de Danceny découvertes par Mme de Volanges, ou les revers subis par Valmont dans sa tentative de séductionde la présidente de Tourvel.

II. Étude des registres, du thème et de la visée du film.

Le registre réaliste du roman est reproduit, par le choix de l'époque, des costumes et des décors qui sont fidèles au roman, mais aussi par l'analyse des comportements et des caractères qui fait de ce film une peinture sociale et une étude de mœurs comme l'était le roman. La scène initiale du film en...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le dénouement de l'adaptation cinématographique des liaisons dangereuses de laclos par stephen frears est-il fidèle au roman...
  • Les liaisons dangereuse : analyse de l’adaptation cinématographique par stephen frears
  • Etude de l'adaptation des liaisons dangereuses par stephen frears
  • Les liaisons dangereuses : fonctionnement & intérêt des lettres dans le roman de laclos et l'adaptation de frears
  • Laclos et frears dans les liaisons dangereuses
  • Roman épistolaire liaisons dangereuses
  • L' ironie dans les liaisons dangereuses ( laclos & frears )
  • L' adaptaion cinématographique des liaisons dangeureuses de stephen frears

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !