L'adolescence

Pages: 58 (14256 mots) Publié le: 13 mars 2013
_ Introduction _ Adolescence _ Délinquance _ Crime et société _ Mutations sociales _ Marginalité _ Urbanisation _ Inégalités sociales _ Société et intégration _ Violence _ Médiatisation _ Le délit comme solution _ Conclusion _ Annexes _ ladélinquance à l’adolescence extrait marc Leblanc _ la délinquance des mineurs en europe et en france _ Règles de Beijing
Principes généraux Instruction et poursuites Jugement et règlement des affaires Traitement en milieu ouvert Traitement en institution




_ Sources













_ 3 _ 4 _ 6 _ 8 _ 2 _ 4 _ 6 _ 7 _ 8 _ 20 _ 2 _ 24 _ 26 _ 30 _30 _ 35 _ 38 _ 38 _ 49 _ 54 _ 63 _ 65 _ 70



Introduction

Le problème de la délinquance juvénile est majeur. Il se manifeste avec une préférence marquée dans la population adolescente et avec chronicité chez les jeunes délinquants. Le terme d’adolescent se réfère à la période entre douze et dix-huit ans. Focaliser l’entier du sujet à l’adolescenceest justifiable par le simple fait que la participation et la fréquence de la quasitotalité des crimes atteignent leurs sommets au cours de cette période (les exceptions étant le meurtre, le viol et la fraude). Il s’agit d’un phénomène à traiter dans l’urgence car les adolescents délinquants infligent actuellement un tort irréversible à leurs victimes. De plus, ilsseront les adultes criminels de demain et les futurs parents. Quels sont les multiples facteurs sociaux et personnels qui se combinent pour l’affirmer? Assistons-nous à davantage de délinquants aujourd’hui? Sous quels formes les délits ont-ils lieux? Il faut tout d’abord définir certains termes avant de décrire le phénomène de la délinquance, son évolution dans le temps et lanature de la conduite délinquante au cours de l’adolescence. Cette petite étude sert d’outil de travail essentiel à la conception d’un centre de détention et de réintégration pour mineurs, au Liban.

 Youth

Le Blanc et Fréchette_ 989. Male Criminal Activity, from Childhood through

3

Adolescence
Etymologiquement, le terme adolescent provient du verbe adolscere,grandir. «Épiphénomène de l’adolescence fréquente mais le plus souvent transitoire» pour reprendre l’expression de Leblanc. L’adolescence est une période propice à la délinquance. Depuis toujours, les groupes sociaux marquent l’arrivée de la puberté par des rites et des symboles. Dans certains clans, ces usages ont trois buts: - aguerrir le nouveau pubère contre ladouleur; - exalter en lui le courage sous diverses formes; - l’initier aux traditions, croyances et au bonheur social. Dans nos sociétés, ces rituels n’existent plus, mais un autre type de violence s’exerce sur l’enfant à travers la pression sociale et la vie familiale. La relation entre l’adolescence et la violence peut se justifier par les caractéristiques biologiques etpsychologiques de cet âge. L’homme passe par des moments critiques en se développant suivant une évolution singulière. Son équilibre interne est souvent troublé dans son fonctionnement et dans son apparence. Il est contraint aux changements pubères par des transformations biologiques, hormonales et psychologiques. La tâche n’est pas si facile à vivre sur le plan relationnel. Ilcrée souvent un climat de conflits qui se manifeste tout d’abord par un détachement progressif vis-à-vis de ses parents. L’opposition s’achève soit par une rupture totale, soit par un rétablissement de l’équilibre affectif, issue dépendante de l’attitude familiale présente.



Coslin_996_les adolescents devant les déviances, P.U.F, Paris, p.59

4...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'adolescence
  • L'adolescence
  • l'adolescence
  • L'adolescence
  • L'adolescence
  • L'adolescence
  • L'adolescence
  • L’adolescence

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !