l'age d'homme

Pages: 8 (1883 mots) Publié le: 6 décembre 2013
Séquence 1 : L’autobiographie : Le souvenir d’enfance


Le genre autobiographique est une des formes les plus vivantes de la littérature moderne. C’est un lieu d’expression privilégié qui prend des formes variées et qui a des motivations diverses (cf. manuel et photocopies). Beaucoup de questions se posent, mais quelle que soit la démarche retenue, une époque est privilégiée dans le souvenir,celle de l’enfance ; surtout quand des évènements marquants s’y sont déroulés :
- LEIRIS : L’âge d’Homme.
- SARTRE : Les Mots.
- ROUSSEAU : Les Confessions.


Thèmes abordés :

Vision de l’enfance.
Regard de l’adulte sur l’enfant qu’il était.
Formation de la personnalité.
Raisons de l’écriture autobiographique.


Lecture conseillées autour de l’objet d’étude : « Le biographique »et plus précisément l’écriture autobiographique :

Jean-Paul SARTRE : Les mots.
COLETTE : Sido.
Michel LEIRIS : L’âge d’homme.
Anne DUPEREY : Le voile noir.
Annie ERNAUX : La place. Une femme.
Wladyslaw SZPILMAN : Le pianiste.
G. PEREC : W ou le souvenir d’enfance.
Frank Mc COURT : Les cendres d’Angela.
Nathalie SARRAUTE : Enfance.
Jules VALLES : L’enfant.
ROUSSEAU : Les confessions.Le Journal d’Anne FRANK.
A. CAMUS : Le premier homme.
Romain GARY : La promesse de l’aube.
Prima LEVI : Si c’est un homme.
Séquence 1 : lecture analytique de Michel Leiris, p. 323 : L’Âge d’Homme.

Texte :

Extrait : « gorge coupée » p 323-324
GORGE COUPÉE

Agé de cinq ou six ans, je fus victime d'une agression. Je veux dire
que je subis dans la gorge une opération qui consista àm'enlever des végéta-
tions; l'intervention eut lieu d'une manière très brutale sans que je fusse
anesthésié. Mes parents avaient d'abord commis la faute de m'emmener
chez le chirurgien sans me dire où ils me conduisaient. Si mes souvenirs sont
justes, je m'imaginais que nous allions au cirque; j'étais donc très loin de
prévoir le tour sinistre que me réservaient le vieux médecin de la famille,qui
assistait le chirurgien, et ce dernier lui-même. Cela se déroula, point pour
point, ainsi qu'un coup monté et j'eus le sentiment qu'on m'avait attiré dans
un abominable guet-apens. Voici comment les choses se passèrent : laissant
mes parents dans le salon d'attente, le vieux médecin m'amena jusqu'au chi-
rurgien, qui se tenait dans une autre pièce en grande barbe noire et blouse
blanche(telle est, du moins, l'image d'ogre que j'en ai gardée); j'aperçus des
instruments tranchants et sans doute eus-je l'air effrayé car, me prenant sur
ses genoux, le vieux médecin dit pour me rassurer : « Viens, mon petit coco !
On va jouer à faire la cuisine. » A partir de ce moment je ne me souviens de
rien, sinon de l'attaque soudaine du chirurgien qui plongea un outil dans ma
gorge, de ladouleur que je ressentis et du cri de bête qu'on éventre que je
poussai. Ma mère, qui m'entendit d'à côté, fut effarée.
Dans le fiacre qui nous ramena je ne dis pas un mot; le choc avait été si
violent que pendant vingt-quatre heures il fut impossible de m'arracher une
parole; ma mère, complètement désorientée, se demandait si je n'étais pas
devenu muet. Tout ce que je me rappelle de lapériode qui suivit immédiate-
ment l'opération, c'est le retour en nacre, les vaines tentatives de mes
parents pour me faire parler puis, à la maison : ma mère me tenant dans ses
bras devant la cheminée du salon, les sorbets qu'on me faisait avaler, le sang
qu'à diverses reprises je dégurgitai et qui se confondait pour moi avec la cou-
leur fraise des sorbets.
Ce souvenir est, je crois, le pluspénible de mes souvenirs d'enfance.
Non seulement je ne comprenais pas que l'on m'eût fait si mal, mais j'avais
la notion d'une duperie, d'un piège, d'une perfidie atroce de la part des
adultes, qui ne m'avaient amadoué que pour se livrer sur ma personne à la
plus sauvage agression. Toute ma représentation de la vie en est restée mar-
quée : le monde, plein de chausse-trapes, n'est qu'une...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'age d'homme
  • L'âge d'homme
  • L'âge d'homme, de michel leiris, l'autoportrait
  • Resume michel leiris l'age d'homme
  • Allusions culturelles dans l'age d'homme de michel leiris
  • Lecture analytique : l'âge d'homme
  • Le concept d'homme
  • Odysée d'homer

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !