L'ailleurs dans l'art

Pages: 8 (1856 mots) Publié le: 27 mai 2013
Ou se situe l'ailleurs ? Est-ce forcément un lieu réel et visitable ?
Comment des personnes malgré l’enfermement et l’isolement nous ont elles livrées nombres d'œuvres littéraires, picturales ou musicales ?
La porte ouvrant sur l’ailleurs ne se trouve pas forcement sur un chemin géographique, il emprunte parfois des voies bien plus étonnantes et difficilement cernables : Celles del’imaginaire.
L’art brut et asilaire en sont des exemples. Des personnes dénuées de toutes connaissances artistiques avec pour seules méthodes, la possibilité de s'évader, de quitter "l'ici" pour aller cueillir là où personne ne va un monde fleuri de "pourquoi pas" et y rencontrer l’art.

« L’art ne vient pas coucher dans les lits qu’on a faits pour lui ; il se sauve aussitôt qu’on prononce son nom : cequ’il aime c’est l’incognito. Ses meilleurs moments sont quand il oublie comment il s’appelle. »
— Jean Dubuffet. 1960

Voyons maintenant jusqu'où l'un de ces messagers du voyage intérieur nous a laissé entrevoir de l’ailleurs .....Son ailleurs.... et trouver peut-être au travers de cette interprétation la source même de « cet autre part »,le fantasme d’une autre vie pour chaque homme.Adolf wolfli (1864-1930)

C’est en 1864 que va naitre A.Wolfli, dans le canton de Berne ; le 29 février.
Il est le cadet d’une fratrie de sept enfants issue d’une famille très pauvre.
En 1873, alors âgé seulement de 9ans, il se retrouve orphelin.
Il va durant plus d’une décennie subvenir à ses besoins en travaillant de fermes en fermes comme
« Homme à tout faire ». Il vit alors dans desconditions très difficiles et humiliantes.
A l’âge de 26ans (1890) il est arrêté et condamne à 2ans de prison pour attentat à la pudeur sur deux fillettes.
En 1895, soit trois ans après sa sortie de prison, il réitère et commet un autre attentat à la pudeur sur
une enfant de trois ans et demi.
Wolfli est à partir de là interné en psychiatrie ,dans un hôpital près de Berne, la Waldau.
Il y estdéclaré schizophrène.
Il a alors 31ans Et il va y rester jusqu’à sa mort, en 1930.
C’est là qu’il élaborera une oeuvre colossale, non seulement par le nombre de pages répertoriées, mais aussi par l’étendue de son champ d’investigation qui aborde le récit en prose, la poésie, le dessin et la musique.

A son arrivée à l’hôpital le psychiatre Walter Morgenthaler le prend en charge. Il appréciebeaucoup l’œuvre de Wölfli, il le soutient et l’encourage à créer. Il a même écrit un livre consacré à Wölfli, paru en 1921. ‎Ein Geisteskranken als Kuntsler ( un aliene artiste)
. C’est le premier ouvrage où l’on parle d’un patient psychiatrique comme d’un artiste et où l’on cite son nom et son prénom réels. De ce point de vue, ce livre, qui n’a été apprécié ni par les historiens de l’art, ni parles psychiatres, représente vraiment un tournant à l’art asilaire.

On connaît la vie d’Adolf Wölfli grâce aux rapports médicaux de la Waldau, qui ont été conservés.
Nous savons qu’il était obsédé par son travail, qu’il considérait son œuvre comme très importante et qu’il consacrait tout son temps libre à sa création. dès qu’il le pouvait, il dessinait. Nous avons dès lors l’image d’unhomme qui cherche à s’évader de son quotidien d’interné .

On peut diviser son œuvre en deux parties : sa création géante du cycle ‘Saint Adolf II’, comme il l’a lui-même nommée. A côté de cela il y a des dessins qui sont uniques, sur des feuilles de papier séparées qu’il échangeait contre du tabac, du papier, des crayons, ou qu’il a vendus.
Car après la parution du livre de Morgenthaler, il ya eu une première vague d’intérêt pour l’œuvre de Wölfli.
André Breton par exemple avait des œuvres de Wölfli dans sa collection, de même que Jean Dubuffet. Ce dernier va d’ailleurs mettre l’œuvre de Wölfli sur le devant de la scène
En le découvrant en 1945, au cours d'un voyage en Suisse. il sera l’element fondamental dans la conceptualisation de la notion d’art brut par Dubuffet et...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Histoire des arts, l'ailleurs dans l'art
  • L'ailleurs dans l'art : matisse, la femme au chapeau.
  • La tentation de l'ailleurs
  • Exposé : Pourquoi la recherche de l'ailleurs ?
  • Le paysage est-il une représentation de l’ailleurs ?
  • Quand l'ailleurs rencontre l'ici
  • Baudelaire : poète du voyage et de l'ailleurs
  • L'art pour l'art

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !