L'albatros

Pages: 5 (1140 mots) Publié le: 16 décembre 2012
I – Les albatros tournés en dérision par les hommes
A – Des oiseaux en symbiose avec le milieu marin

« L’albatros » se présente de prime abord comme l’évocation d’une scène de vie en mer. On observe ainsi la présence du champ lexical maritime : « hommes d’équipage » (v.1), « albatros » (v.2), « oiseaux des mers » (v.22), « le navire » (v.4), « les planches » (v.5), « avirons » (v.8), «tempête » (v.14).

L’évocation de cette scène en mer s’impose également par les rimes en « mers » aux vers 2 et 4 (mers/amers) qui soulignent phonétiquement le contexte maritime.

C’est dans ce cadre maritime qu’évoluent les albatros décrits par Baudelaire. Ces derniers sont désignés par des périphrases qui soulignent leur grandeur et leur majesté : « vastes oiseaux des mers » (v.2), « compagnons devoyage » (v.3), « rois de l’azur » (v.6), « prince des nuées » (v.13).

On observe que ces périphrases soulignent la symbiose entre l’albatros et son milieu : « azur », « vaste » – ces adjectifs qui qualifient les albatros pourraient tout aussi bien s’appliquer aux paysages marins dans lesquels ils évoluent. Ces caractéristiques communes entre les oiseaux et leur milieu traduisent leursymbiose parfaite.

Par ailleurs, les sonorités fluides et sifflantes dans le poème suggèrent l’harmonie du vol. On relève ainsi des allitérations en « l » (A peine les ont-ils déposés sur les planches/ que ces rois de l’azur, maladroits et honteux, laissent piteusement leurs grandes ailes blanches ») et en « s » (prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,/ qui suivent indolents compagnons devoyage, / le navire glissant sur les gouffres amers »).

L’indolence des albatros est quant à elle suggérée par les assonances en « en » dont la douceur évoque la tranquillité du vol et la nonchalance (Souvent, pour s’amuser, etc)

(Pour la poésie, apprenez comment analyser une allitération (c’est plus facile que vous ne le croyez) et entraînez-vous avec ces 3 exemples d’allitérations)

B –La cruauté des marins

Dans ce contexte maritime, Baudelaire décrit des marins cruels, brutaux et grossiers qui s’en prennent aux albatros.

Ces marins apparaissent surtout comme un groupe d’hommes : « les hommes », « l’équipage » et aucun n’est décrit avec précision. Les membres de l’équipage apparaissent même assez indifférenciés (« l’un agace »/ « l’autre mime »).

Cet amusement cruelest décrit dès les premiers vers du poème : « Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage/ prennent des albatros, vastes oiseaux des mers, qui suivent, indolents compagnons de voyage/ ».

La brutalité de la capture est soulignée par l’enjambement entre le vers 1 et 2 qui met l’accent sur le verbe prendre. Cette capture est d’autant plus cruelle que Baudelaire souligne dès le premier versqu’elle a pour seul motif l’amusement des marins (« pour s’amuser » v.2).

Les marins sont peu décrits : le lecteur les découvre à travers leurs gestes cruels : « prennent », « agace », « mime ».

Les albatros au sol, les marins dominent la situation. Cette domination transparait à l’étude des verbes employés. Les marins sont en effet sujets de verbes d’actions qui ont un sens actif – prennent », «ont déposés », « agace », « mime » - tandis qu’une fois au sol, les albatros sont sujets de verbes qui ont un sens passif- « laissent », « est gauche et veule », « est comique et laid ».

C – La transformation des albatros

Une fois au sol, les albatros apparaissent maladroits et suscitent la moquerie des marins.

Le poème se construit ainsi autour de nombreuses antithèses qui soulignent lecontraste entre la majesté des albatros dans les airs et leur piteux aspect au sol : « ces rois de l’azur »/ « maladroits et honteux ».(v.9) ; « voyageur ailé »/ « gauche et veule »(v.9), « naguère si beau »/ « comique et laid » (v.10).

La maladresse de l’albatros est accentuée par des effets d’insistance :

♦ Les adjectifs dépréciatifs pour qualifier les albatros au sol fonctionnent par...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • L'albatros
  • L'albatros
  • L'albatros
  • l'albatros
  • L'albatros
  • l'albatros
  • l'albatros
  • L'albatros

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !