L'amour dans la littérature

1565 mots 7 pages
Si aimer donne souvent envie d'écrire, écrire, dans la littérature romanesque, revient bien souvent à parler d'amour. Pourtant rares sont les romans dans lesquels l'histoire d'amour n'est pas le vecteur d'une réflexion plus large sur le monde dans lequel nous vivons. Nous pouvons alors nous demander en quoi sa représentation est révélatrice du regard porté par le romancier sur l'homme et la société. Peut-on parler d'amour sans interroger la force des sentiments et la destinée de l'homme? Mais l'amour dans la littérature n'est-il pas le plus souvent adultère, et ceci ne conduit-il pas nécessairement à une réflexion d'ordre moral? Or, se poser contre la morale d'une époque, n'est-ce pas se poser contre l'odre établi, et la réflexion portée par l'intrigue amoureuse ne peut-elle pas alors gagner la champ politique?

En effet, réfléchir sur l'homme peut consister à réfléchir sur sa destinée en ce monde : tout homme ne recherche-t-il pas le bonheur, et le bonheur n'est-il pas idissociable de l'amour?

Tout d'abord la littérature aborde le plus souvent l'amour sous l'angle du malheur, ce qui est une façon d'envisager l'humanité comme étant en proie aux souffrances et aux difficultés dans la quête d'un bonheur jamais acquis. Pour qu'il y ait une intrigue, il faut des obstacles, des contrariétés ; un roman commençant par un amour heureux va nécessairement aller vers les épreuves, voire l'échec du couple ; le roman de l'amour heureux est celui dans lequel il se réalise à la fin, après des obstacles surmontés. Ainsi, dans Belle du Seigneur, d'Albert Cohen, roman contemporain, les amants beaux, intelligents, parfaits , s'aiment passionnément dès les cent premières pages ; les huit cents suivantes vont interroger la possibilité de demeurer, en amour, dans le domaine de la perfection. Le désespoir guette les amants qui veulent préserver leur amour de toutes les déceptions et de toutes les tares, qui sont, justement, le lot de l'humanité. Ce roman laisse amer, tout en

en relation

  • L'amour dans la littérature
    314 mots | 2 pages
  • L'amour fou dans la littérature française
    3154 mots | 13 pages
  • Bibliographie de l'amour - littérature jeunesse
    927 mots | 4 pages
  • Dossier de littérature médiévale sur l'amour courtois
    2088 mots | 9 pages
  • Dissertation de littérature comparée sur "la locandiera" de goldoni, "minna von barnhelm" de lessing et "le triomphe de l'amour" de marivaux
    3160 mots | 13 pages
  • Amour, rivalité, vengeance… la littérature n’est-elle pas, selon vous, qu’un renouvellement de ces thèmes éternels ?
    2496 mots | 10 pages
  • Le mal
    252 mots | 2 pages
  • Lamartine
    1728 mots | 7 pages
  • Histoires d'amour
    980 mots | 4 pages
  • La préciosité
    985 mots | 4 pages