L'amour

1656 mots 7 pages
L'idée de construire implique de faire advenir quelque chose, de faire passer du chaos à un ordre organisé, de donner une forme structurée. Il semble que le travail de construction relève de l'assemblage, de la synthèse, de l'élaboration à partir de différents éléments pour former un ensemble cohérent. Le temps entre en jeu pour que la construction aboutisse puisque l'on passe d'un début informel et vague à une fin réalisée et élaborée. Il y a une progression pour que la chose soit construite.

L'amour reste le grand mystère de la Création! Malgré tout ce que l'on a écrit, le mot voile plus qu'il ne renseigne. Il semble que seule l'expérience puisse apporter une once de vérité à son sujet et encore, cela se donne différemment pour chacun...
On reconnaît généralement qu'il est un sentiment que l'on éprouve vers quelqu'un ou quelque chose, que cela nous tire vers l'objet d'amour. On se tourne donc vers, on cherche à s'en rapprocher, à s'y unir afin de jouir de cette proximité, au mieux de cette union avec lui. Comme si seul le rapprochement dans l'unité pouvait calmer la frustration que le manque produit. A cet égard, l'amour peut se qualifier comme magnétisme et force d'attraction qui lie, relie et pousse à se coller à l'objet aimé pour le posséder. Poussé à l'extrême c'est la fusion qui annihile toute distinction entre les deux objets unis, intimement soudés par la vertu de l'amour. Dans cette relation fusionnelle, le partage est complet, direct, immédiat, la distance n'existe plus. Le deux se consomme finalement dans l'un. Ce nouvel élément qui réunit les deux est-il un tiers nouveau qui serait la création particulière de l'amour? Et en dérivant un peut le sujet, on peut poser la question de savoir si, à défaut d'être construit, l'amour construit quelque chose ?

2237543563_small_1

Le sujet nous invite cependant à l'analyse objectivante de ce que la réunion de deux individus -nous gardons pour notre réflexion l'amour dans ce cadre- ne relève pas du hasard

en relation