L'angolagate

4595 mots 19 pages
-------------------------------------------------
Dossier – Etude d’une affaire pénale
-------------------------------------------------
L’Angolagate

A – Le Rappel des faits

L’Angolagate est le surnom qui a été donné au trafic d’armes soviétiques qui a été opéré entre l’Angola et certaines personnalités du monde des affaires et de la politique français. Ce trafic s’est mis en place suite à la reprise de la guerre civile angolaise en 1994 entre le Mouvement Populaire de Libération de l'Angola (MPLA) alors au pouvoir et l'Union Nationale pour l'Indépendance Totale de l'Angola (UNITA).

La vente, qui totalise un chiffre d’affaires de 793 millions de dollars (533 millions d’euros), a été orchestrée de 1993 à 1995 entre le président angolais du MPLA, José Eduardo Dos Santos, et des personnalités françaises haut-placées telles que Pierre Falcone, Arcadi Gaydamak (ex-Général du KGB), le fils du président français Jean-Christophe Mitterrand, Charles Pasqua ou l’écrivain Paul-Loup Sulitzer, et sans que ces derniers n’en aient reçu l’autorisation par l’Etat français.

Le 31 Mai 1991, le président angolais José Eduardo Dos Santos et le chef militaire de l’UNITA, Jonas Savimbi, se sont rencontrés à Lisbonne dans le but de signer ensemble les accords de Bicesse et ainsi mettre fin à tout conflit, avec l’assistance et le soutien du Portugal qui y joue un rôle de médiateur. Un an plus tard se tiennent alors les élections entre ces deux hommes les 29 et 30 septembre 1992 afin de déterminer qui sera le nouveau président de l’Angola, et José Eduardo resta président en remportant les élections à plus de 49,5% des suffrages contre 40,6% pour Savimbi. Ce dernier dénonce alors des tricheries et un vote non équitable et non libre, et décide alors de ne pas respecter les accords de Bicesse récemment votés et de relancer la guérilla entre les deux partis, sans même poursuivre jusqu’au second tour.
Durant ce coup d’état, les rebelles de l’UNITA sont parvenus à envahir et

en relation

  • Les relations france afrique
    5196 mots | 21 pages
  • La francafrique
    1345 mots | 6 pages
  • Droit
    11335 mots | 46 pages
  • Francafrique
    2343 mots | 10 pages
  • Francafrique
    1876 mots | 8 pages
  • Dossier le statut des médias
    3444 mots | 14 pages
  • Chronologie 2011
    10934 mots | 44 pages
  • Different quotidient de la presse nationale francaise
    7133 mots | 29 pages
  • Economie des médias
    7839 mots | 32 pages
  • Droit Penal General
    14891 mots | 60 pages