L'annonce du fléau: la peste

Pages: 5 (1097 mots) Publié le: 27 juillet 2010
La Peste: partie 1 - 4e section - p38 à 40
de « c'était le temps, sans doute... » à « ...Mais il semble bien que ce soit la Peste. »

intro:
Le début du roman est marqué par l'invasion de rats de manière croissante. (Puis le 1er mort arrive: le concierge. Dégradation du temps, le temps se gate, on arrive dans une torpeur morne) Le nombre de rongeur morts ne cessent d'augmenter, la villecommence à s'inquiéter. Au bout d'une quinzaine de jours mort du concierge, bientôt suivit d'autres morts inexpliqués. Parallèlement le temps se gate et fait régner une « torpeur morne ». L'heure et à l'identification du mal qui sévit.

La révélation du fléau
A plusieurs égares on peut considérer ce texte comme réaliste par la description de la maladie (le narrateur montre son soucisd'exactitude).
L'évolution détaillée des symptômes : fièvre délirantes, vomissements, ganglions aux aines, suppuration de ceux-ci, apparitions de taches et d'odeurs, tout ceci correspond à un compte-rendu quasi-clinique du mal. On sait que Camus à la façon des écrivains réalistes du XIX siècle, à réuni une importante documentation sur le sujet.
Il a lu différents traités de médecine et s'est informé surle déroulement des grandes pestes dans l'histoire. Les soins à apporter aux malades, comme l'incision des bubons, réfèrent aussi à des pratiques bien réelles. D'ailleurs la mention des notes professionnelles du docteur Rieux laisse à penser que l'ensemble du paragraphe est bien écrit à partir des observations d'un médecin. En outre, le narrateur adopte un ton neutre et détaché comme s'ils'agissait de rapporter les dérèglements physiologiques produits par la peste tels qu'ils sont. Ainsi il ne mentionne pas la souffrance des malades (il la suggère une fois seulement avec le terme « écartelés ») se concentrant sur le seul désordre des organismes. Il évite aussi les termes subjectifs (l'adjectif « épouvantable a ici valeur intensive) qui aurait pu rendre la description beaucoup plusspectaculaire. A l'inverse il ne tait pas les détails à priori dégoutants de cette maladie (vomissements, suppurations, saignements...) à l'instar d'un médecin qui se penche sur un patient. Les deux images employées (« comme un mauvais fruit » et « une purée »), loin de contredire le réalisme, cherchent à rendre très visuel ce qui est évoqué.
Mais c'est aussi l'ensemble du texte qui répond à cetteesthétique réaliste. En effet, la narration mime la façon dont se sont produits les évènements.
D 'abord par la progressive généralisation de la maladie, on passe de l'évocation d'un malade particulier(« un voisin du vieux malade ») à une pluralité de malades (« des cas semblables ») pour arriver au cas général (« la plupart du temps, le malade mourrait... »). De même, le système des temps montre leglissement d'un passé simple à valeur singulative (« il s'ouvrit », « Rieux téléphona ») à l'imparfait à valeur litérative (« déversaient... »).
Puis le texte prend compte des progressives aggravations et accélérations de cette maladie. On note que les ganglions sont « bien plus gros que ceux du concierge » et des marqueurs temporels signalent un crescendo dans la mobilisation du docteur: «  lesoir de ce même jour », « et déjà on l'appelait ailleurs ».
Si l'on en juge par l'activité du médecin on peut en déduire une brutale aggravation de l'épidémie.
Enfin le texte semble reproduire la lente prise de conscience de la gravité de la situation comme en témoigne le 2e paragraphe et l'échange entre les 2 médecins.
C'est grâce à cette présentation réaliste et méthodique des faits que Camusarrive à rendre vraisemblable, et selon Rieux lui-même, ce qui « est à peine croyable »: Le surgissement d'une peste en occident dans les années 40.
Une Orchestration dramatique.
Ce n'est qu'à la toute fin de l'extrait que la maladie est nommée. Le fait de retarder sa nomination ménage un certain suspense: le texte prend la forme d'une énigme. Le narrateur recourt à plusieurs périphrases...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Camus, la peste, la révélation du fléau
  • Camus, la peste, la révélation du fléau
  • Analyse sur les différentes significations du fléau que représente la peste chez camus
  • L'annonce
  • L'annonce
  • L'annonce
  • le fleau
  • La solitude un fleau

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !