L'annonce

412 mots 2 pages
Dans la Préface de Phèdre, Racine écrit que la mort du jeune Hippolyte, dans l’Antiquité, suscitait « beaucoup plus d’indignation que de pitié ». Aussi lui a-t-il donné « quelque faiblesse » : son amour pour Aricie que la loi de Thésée lui défendait pourtant. Comme Phèdre, Hippolyte éprouve donc un amour interdit ; comme Phèdre, il ressent en lui un étrange dérèglement, et Théramène s’étonne déjà, dans la première scène de la pièce, de ce qu’Hippolyte délaisse son occupation favorite : « On vous voit moins souvent, orgueilleux et sauvage, Tantôt faire voler un char sur le rivage, Tantôt, savant dans l’art par Neptune inventé, Rendre docile au frein un coursier indompté ». (v. 129-132) Bouleversé par l’aveu de sa belle-mère (II, 5), calomnié par Oenone (IV, 1) et maudit par son père qui appelle sur lui la vengeance de Neptune (IV, 2), Hippolyte quitte Trézène, comme il n’a cessé de le répéter depuis le début de la pièce : « Le dessein en est pris, je pars, cher Théramène, Et quitte le séjour de l’aimable Trézène. » (v. 1-2) Dans la scène 6 de l’acte V, alors que Thésée voudrait revenir sur la malédiction qu’il a lancée, Théramène entre en scène pour faire le plus long récit du théâtre classique : il raconte au père la mort tragique du fils. Un « monstre furieux » est sorti des flots ; Hippolyte l’a combattu, mais ses chevaux sont devenus fous. Pris au piège dans les rênes de son « char fracassé », le jeune prince meurt atrocement, non sans avoir encore clamé son innocence. La scène s’achève sur les adieux d’Hippolyte à Aricie, et bien sûr le désespoir du père. Les vers 1527-1558 se situent, dans le récit de Théramène, juste après la description du monstre sorti des flots, et la fuite des hommes épouvantés. Ce récit est d’abord celui des derniers instants d’Hippolyte ; Théramène en rapporte précisément les détails pour construire l’image d’un héros qui va s’inscrire dans l’épopée ; c’est ce que nous étudierons avant

en relation

  • L'annonce
    8567 mots | 35 pages
  • L'annonce
    288 mots | 2 pages
  • Semiologie de l'annonce publicitaire
    18790 mots | 76 pages
  • L'annonce du fléau: la peste
    1097 mots | 5 pages
  • L'annonce faite a Marie
    634 mots | 3 pages
  • L'annonce du décés par téléphone en long séjour
    636 mots | 3 pages
  • Critique théâtrale - L'annonce faite à Marie
    700 mots | 3 pages
  • Allusions bibliques dans l'annonce faite a marie
    311 mots | 2 pages
  • L’image de la societe dans “l’annonce faite a marie“
    2928 mots | 12 pages
  • L'annonce de l'héritage extrait de pierre et jean de maupassant
    1277 mots | 6 pages