L'anomie chez durkheim

377 mots 2 pages
L’ANOMİE

Le concept d'anomie créé par le sociologue Emile Durkheim est un des plus importants de la théorie sociologique. L’anomie est une situation de dérèglement social qui correspond à l’absence, à la méconnaissance ou à l’affaiblissement des règles sociales qui permettent d’assurer le contrôle social quand ces regles sont jugées inadaptées ou injustes.

L’anomie a d'abord été considérée comme un phénomène sociologique de la fin du XIXe siècle pour expliquer le nombre élevé de suicide du fait de la révolution industrielle dans certains pays de l'Europe. Durkheim a montré que l'affaiblissement des règles imposées par la société aux individus a pour conséquence d'augmenter l'insatisfaction. Dans « Le suicide », Durkheim explique que l’anomie trouve son origine dans l’écart qui existe entre ce que l’on peut espérer et ce que l’on peut obtenir.

L’apparition de l’anomie se voit dans les transformations de l’organisation de la société, dans les périodes de crise économique ou personnelle. L’anomie est ainsi liée à un changement social rapide. En effet, lorsque la société subit des transformations rapides, ces changements provoquent des attentes, des désirs de la parts des individus. Or, les normes et les valeurs de la société à ce moment sont incapables de contrôler ces différents désirs. Les individus perdent alors leurs repères.

Par exemple, quand il y a une crise économique, les moyens des individus diminuent et les rapports entre les individus se dégradent car les fonctions sociales ne sont plus bien liées. Ainsi, le patron d’une entreprise qui a fait faillite peut etre dans une situation anomique car avec la perte de son travail, il perd aussi son statut social et il n’a plus de reperes dans la société.

On peut aussi parler d’anomie quand il y a un décalage culturel. L'un des exemples les plus courants est le développement des moyens technologiques comme le téléphone portable. C’est une invention récente et au départ

en relation

  • Le suicide anomique de durkheim
    2682 mots | 11 pages
  • Le suicide durkheim
    1079 mots | 5 pages
  • Defaut d'integration chez durkheim
    1618 mots | 7 pages
  • ’Institutionnalisation et l’essor de la sociologie
    3402 mots | 14 pages
  • Le lien social chez durkheim
    2007 mots | 9 pages
  • Durkheim : line social et intégration
    8609 mots | 35 pages
  • Le suicide anomique
    1336 mots | 6 pages
  • L'anomie
    280 mots | 2 pages
  • Le suicide de durkheim
    5653 mots | 23 pages
  • Quelle est, selon durkheim, la spécificité du suicide anomique ?
    960 mots | 4 pages