L'après coup selon freud

744 mots 3 pages
L’après-coup (en allemand : « Nachträglichkeit ») est un concept psychanalytique conçu par Sigmund Freud en 1896. Il emploie ce terme pour marquer le remaniement après coup par le psychisme d'événements passés. Ce concept, lié à la théorie de la séduction (avant l’abandon de celle-ci) marque un grand pas en avant dans l’histoire de la psychanalyse. Ainsi, comment peut-on définir ces concepts clefs que sont l’après coup et la théorie de la séduction, et qu’est-ce qui a poussé Freud à renoncer à cette même théorie ? Pour répondre à cette question, il conviendra d’étudier dans une première partie les caractéristiques de l’après coup, avant de s’attarder sur la théorie de la séduction puis son abandon.

Sigmund Freud introduit le principe d’après-coup en 1896, pour désigner un processus de réorganisation ou de réinscription par lequel des événements traumatiques ne prennent une signification pour un sujet que dans un après-coup, c'est-à-dire dans un contexte historique et subjectif postérieur, qui leur donne une signification nouvelle. Freud a fait de l'après-coup le caractère propre de la vie sexuelle. Parmi les souvenirs pénibles, certains seulement sont sujets au refoulement; certains seulement peuvent susciter un affect que l'incident lui-même n'avait pas provoqué. Comme il le dit lui-même : « Nous devons supposer qu'à l'âge infantile les décharges sexuelles ne sont pas encore localisées, comme elles le seront plus tard, de sorte que les zones ultérieurement abandonnées (peut-être même toute la surface du corps) déterminent, dans une certaine mesure, quelque chose qui peut être analogue à l'ultérieure décharge de la sexualité ».
La théorie de la séduction, quant à elle, a été formulée par Freud dans ses "Etudes sur l'hystérie", publié conjointement avec Breuer en 1895, à partir de sa clinique et des récits associatifs de ses patientes qu’il pensait victimes de séduction, ou abus, de la part d'un adulte. C'est cette séduction traitée psychiquement par

en relation

  • Autour de la notion psychanalytique d’après-coup
    8778 mots | 36 pages
  • Katharina
    1592 mots | 7 pages
  • Aristoteles et Apres coup
    20043 mots | 81 pages
  • La logique de l'acte et le transfert
    4411 mots | 18 pages
  • Fiche sur l'hystérie de conversion - psychologie clinique et psychopathologie (cours master 1 psychologie)
    1120 mots | 5 pages
  • Cas de katharina
    1611 mots | 7 pages
  • le trauma en psychanalyse
    9539 mots | 39 pages
  • Cours de psychologie sur le développement affectif
    2304 mots | 10 pages
  • Introduction à la lecture de LACAN
    7360 mots | 30 pages
  • Psychothérapie
    920 mots | 4 pages