L'argent selon simmel

1210 mots 5 pages
L’argent comme moyen se fait si efficace qu’il devient le but même de l’existence humaine. En effet , dans une série téléologique normale , les moyens sont utilisés pour atteindre une certaine fin bien définie , mais celle-ci reste toujours hors de portée comme un horizon qui garde toujours la même distance par rapport à qui le voit ,ce que soutient Simmel en expliquant : « si l’on rassemble tout ceci,il semble que ce que nous nommons objectif final plane au-dessus des séries téléologiques,et qu’il est vis-à-vis d’elles comme l’horizon vis-à-vis des chemins terrestres :ils vont dans sa direction ,mais il demeure toujours aussi lointain devant eux après la marche la plus longue »(p.130) ; par la suite , chaque fin une fois qu’elle est atteinte devient elle-même un autre moyen qui amorce une nouvelle série téléologique avec une nouvelle fin ; «la conversion des fins en moyens se justifie par le fait qu’en dernière instance ,les fins aussi sont seulement des moyens »(p.131) affirme Simmel. Or, ce raisonnement s’inverse dans le cas de l’argent. En effet, en tant que moyen, l’argent se glisse pour devenir une finalité ; c'est-à-dire que l’argent qui est inventée par la communauté pour faciliter les échanges et servir les gens en tant que moyen se transforme pour devenir lui-même la fin ultime et donc recherché pour lui-même . ce double statut qu’ acquiert l’argent, celui d’être à la fois un simple moyen et la fin dernière, explique son statut et sa ressemblance à l’idée de Dieu , menant le raisonnement à son terme , le propre de Dieu est d’être l’harmonie de tous les contraires et les diversités , d’être à la fois le moyen et la fin absolus : « l’essence profonde de la pensée de Dieu est d’accéder à l’union de la diversité et des contradictions du monde »(p :133).Ainsi , du moment que chaque individu adore Dieu, l’argent par analogie, il entretient avec lui des rapports spécifiques qui apparaissent clairement dans la personnalité de la personne qui la possède. Cela

en relation

  • Notes sur la "philosophie de l'argent" de georg simmel en relation avec le cours de terminale
    3617 mots | 15 pages
  • Philosophie de l'argent simmel
    5551 mots | 23 pages
  • Giono
    3584 mots | 15 pages
  • Comprehénsion du phénomène monetaire
    2882 mots | 12 pages
  • Un monde divisé
    9123 mots | 37 pages
  • Resumé philosophie de l'argent
    1265 mots | 6 pages
  • L'argent
    2498 mots | 10 pages
  • Argent bonheur
    2698 mots | 11 pages
  • L'argent de zola
    2862 mots | 12 pages
  • Fiche de lecture les pauvres
    1458 mots | 6 pages