L'art pour l'art

463 mots 2 pages
L'art pour l'art" est une formule qui doit beaucoup de son succès à la répétion du mot art. Sa signification a étonnamment évolué au cours du temps. Elle apparaît d'abord sous la plume de Victor Cousin qui postule une autonomie du beau : « Il faut de la religion pour la religion, de la morale pour la morale, de l'art pour l'art. » . À l'époque de Victor Cousin, né en 1792, mort en 1869, la notion d'art se confondait avec la notion du beau.
Courbet était un peintre anarchiste qui a pris une part active dans la commune de Paris. Ses tableaux sont clairement engagés. De son point de vue, la nouvelle théorie de l'art pour l'art est une théorie bourgeoise destinée à neutraliser la puissance de subversion sociale contenue dans un tableau.
Les impressionistes aussi vont se heurter à la critique ayant évacuer la question du beau de leurs préoccupations.
À cette époque, ce sont les peintres de l'art nouveau comme Mucha, ou Valoton qui ont le soucis de "l'art pour l'art".
Vient alors daDA, qui procclame la mort de l'art et sa résurrection. "Le bon gout est ennemi de l'art!", procclame Tzara. Puis, la révolution surréaliste, l'immédiateté du geste, l'instinct, les surréalistes se réapproprient la formule. Révolution duchampienne, l'art à l'age de sa reproductibilité technique, "l'art pour l'art" est dans l'impasse.
Fluxus prendra la relève 25ans plus tard avec Allan Kapprow et Joseph Beuys. Ce dernier gravite autour de fluxus prone l'art thérappie.
La formule change de propos:
Un art désintéréssé, aussi bien sur le plan pécunier que sur le plan de la reconnaissance publique. L'art est considéré comme une activité libératrice et non plus comme un but esthétique. Cette idée est en germe déjà chez Van gogh, elle est revendiquée plus tard par les surréalistes. Mais la signification nouvelle de la formule ne trouve finalement son application la plus radicale qu'à partir de Fluxus et plus particulièrement Allan Kapprow , auteur de "l'art et la vie confondue", qui nous

en relation

  • L'art pour l'art
    1559 mots | 7 pages
  • l'art pour l'art
    1159 mots | 5 pages
  • L'art pour l'art
    626 mots | 3 pages
  • L'art pour l'art
    269 mots | 2 pages
  • L'art pour l'art
    2002 mots | 9 pages
  • L'art
    727 mots | 3 pages
  • L'art
    4038 mots | 17 pages
  • L'art
    2631 mots | 11 pages
  • L'art
    2159 mots | 9 pages
  • L'art
    2729 mots | 11 pages