L'art a-t-il quelque chose à nous apprendre ?

1567 mots 7 pages
Le premier rapport que nous avons à l'art est purement esthétique. Nous apprécions une œuvre car elle correspond à ce que nous considérons comme « beau ». Dans ce rapport sommaire à l'art, nous ingurgitons des passions immédiates, passions aussitôt retombées dans l'oubli lorsque nous sortons du musée ou du cinéma. Pourtant, si l'art que nous contemplons suscite en nous des émotions, c'est bien la preuve qu'elles ne sont pas gratuites. Dans cette mesure, l'art a-t-il quelque chose à nous apprendre ? L'œuvre d'art est-elle un unique moyen de divertissement immédiat et éphémère ou bien permet-elle une pédagogie ? Mais si l'art a pour but de nous apprendre quelque chose, n'est-ce pas le réduire jusqu'à le rendre simplement utilitaire ? Finalement, n'est-il pas situé en dehors du rapport gratuit aux émotions comme en dehors de tout but quel qu'il soit ? L'art n'apprend-il pas quelque chose à son public au delà de toute fonction préalable ?

Dans Théorie esthétique, Adorno dénonce l'hédonisme artistique. Un certain type d'art se rapporte au divertissement et à la jouissance. Cet art est d'emblée considéré comme mauvais ; en effet, la jouissance est triviale et nous rapproche du comportement de l'animal qui consomme pour combler ses besoins sans rien apprendre. Cette thèse nous rappelle celle de Platon qui nous explique que l'émotion et la raison sont deux domaine distincts. En ce sens, ressentir des émotions face à une œuvre reviendrait à cesser de raisonner et par là même cesser d'être un homme. C'est une séparation de l'homme vis-à-vis de son logos pour s'isoler dans la trivialité.
Mais peut-on considérer que l'art qui nous transmet des émotions puisse nous laisser dans un état de neutralité totale, voire de régression? On pourrait dire que l'art détient tout de même une fonction, celle de nous rendre meilleurs à travers une affirmation de la beauté. Mais on n'interroge pas le sens et l'origine de ce qu'on appelle « beau » ; nous contemplons l'œuvre sans

en relation

  • L'art est-il évasion de la réalité ?
    1029 mots | 5 pages
  • Problème : une oeuvre d'art a-t-elle quelque chose à nous apprendre ?
    1219 mots | 5 pages
  • Les différentes fonctions de la littératures
    1027 mots | 5 pages
  • dissertation
    1237 mots | 5 pages
  • L'importance de l'art
    877 mots | 4 pages
  • L'oeuvre d'art nous apprend-elle quelque chose ?
    1242 mots | 5 pages
  • L'art
    623 mots | 3 pages
  • Commentaire de texte en philosophie : aristote sur l'art romantique
    1325 mots | 6 pages
  • Persuader
    851 mots | 4 pages
  • Les œuvres d’art nous font-elles oublier le réel ?
    1250 mots | 5 pages