L'art

801 mots 4 pages
Qu'est-ce qui fait de la Joconde une oeuvre d'art et qu'est-ce qui lui confère un statut privilégié parmi les oeuvres d'art ? De fait, cette oeuvre est tellement célèbre qu'elle est connue de tous. Voilà qui a de quoi laisser perplexe car, après tout, Mona Lisa n'est pas particulièrement belle ; quant à la technique picturale utilisée par Léonard de Vinci, elle est certes admirable mais l'est-elle au point d'en faire une oeuvre exceptionnelle ? N'y a-t-il pas de quoi en douter ? Alors, pourquoi la Joconde jouit-elle d'un statut privilégié ?
Poser une telle question revient implicitement à présupposer que quelque chose, peut-être, nous échappe ; autrement dit, qu'il y a quelque chose à voir que je ne vois pas mais que d'autres sont capables de voir. A moins que tout cela ne soit une formidable mystification et que volontairement ou non, on cherche à me faire croire à l'existence de quelque chose qui n'est pas !
Supposons tout d'abord qu'il y ait effectivement quelque chose à voir, qui ne se donne pas au premier regard, ni au premier venu, et qui ne se donne qu'à un regard exercé ou encore éduqué ; il n'est pas invraisemblable après tout que ce soit d'une longue fréquentation des oeuvres d'art que l'on tire la capacité à juger des oeuvres d'art.

1) Quel critère de l'art ?

A quoi reconnaît-on une oeuvre d'art ? Une telle question présuppose que l'on sait déjà ce qu'est une oeuvre d'art. Il suffit, à partir de ce savoir, d'indiquer ce ou ces critères communs à toute oeuvre, qui permettront de les identifier (méthode déductiviste). Si personne ne nous demande quel est ce critère d'une oeuvre d'art, nous croyons le savoir. Mais, sitôt que l'on nous interroge, nous éprouvons de l'embarras. Nous sommes incapables d'indiquer un critère valable pour l'ensemble des oeuvres d'art dans toute leur diversité. Nous constatons avec étonnement que ce savoir était une illusion.

Une autre solution (méthode inductiviste) consiste à partir non pas de l'idée mais des choses

en relation

  • L'art pour l'art
    1559 mots | 7 pages
  • l'art pour l'art
    1159 mots | 5 pages
  • L'art pour l'art
    463 mots | 2 pages
  • L'art pour l'art
    626 mots | 3 pages
  • L'art pour l'art
    269 mots | 2 pages
  • L'art pour l'art
    2002 mots | 9 pages
  • L'art
    14526 mots | 59 pages
  • L'art
    6027 mots | 25 pages
  • L'art
    986 mots | 4 pages
  • L'art
    1249 mots | 5 pages