L'assommoir

3383 mots 14 pages
TOUT sur l’Assomoire

Dans L’Assommoir, Zola entend illustrer sa théorie du roman expérimental : il s’agit de voir comment des ouvriers soumis au milieu du faubourg vont réagir en fonction de leur tempérament et de leur hérédité. L’intrigue doit cheminer ainsi : « Le roman doit être ceci : montrer le milieu du peuple et expliquer par ce milieu les mœurs du peuple ; comme quoi, à Paris, la soûlerie, la débandade de la famille, les coups, l’acceptation de toutes les hontes et de toutes les misères, vient des conditions mêmes de l’existence ouvrière, des travaux durs, des laisser-aller… Je prends Gervaise à vingt-deux ans, en 1850, et je la conduis jusqu’en 1869, à quarante et un ans. Je la fais passer par toutes les crises et toutes les hontes inimaginables… Je la montre à quarante et un ans épuisée de travail et de misère. » Cette étude physiologique distingue donc Zola de Balzac. Zola est inspiré par le déterminisme de Taine pour qui « les faits intellectuels sont le produit de l’influence sur l’homme de la race, du milieu et du moment ». Convaincu de l’influence de l’hérédité et du milieu, il veut montrer et expliquer tel un expérimentateur, même s’il métamorphose ce réel comme nous le verrons plus loin. « Le roman est la déchéance de Gervaise et de Coupeau, celui-ci entraînant celle-là, dans le milieu ouvrier. Expliquer les mœurs du peuple, les vices, les chutes, la laideur physique et morale, par ce milieu par la condition faite à l’ouvrier dans notre société », écrit-il dans le dossier préparatoire.
Résumé
Venue de Plassans en Provence, Gervaise Macquart arrive à Paris et vit avec Auguste Lantier à l’hôtel Boncoeur, un garni de la
Goutte d’Or. Lantier quitte Gervaise pour vivre avec Adèle, une ouvrière des métaux. Au lavoir, Gervaise se heurte à Virginie, sœur d’Adèle. Virginie reçoit une fessée de Gervaise qui se retrouve sans aucun bien après le départ de Lantier.
Au chapitre 2, Gervaise travaille comme blanchisseuse chez Madame Fauconnier.

en relation

  • L'assommoir
    472 mots | 2 pages
  • L'assommoir
    573 mots | 3 pages
  • L'assommoir
    4400 mots | 18 pages
  • L'assommoir
    446 mots | 2 pages
  • L'assommoir
    1003 mots | 5 pages
  • L'assommoir
    1066 mots | 5 pages
  • L'assommoir
    417 mots | 2 pages
  • L'assommoir
    328 mots | 2 pages
  • L'assommoir
    531 mots | 3 pages
  • L'assommoir
    300 mots | 2 pages