L'assomnoir, d'emile zola

844 mots 4 pages
Ce texte est un extrait du roman L'Assommoir écrit par Emile Zola en 1879. Il évoque l'histoire d'une femme, accompagnée par un ouvrier, qui s'intéresse à un alambic dans l'Assommoir. Celui-ci attire alors l'attention des personnes qui se trouvent dans la salle. Mais, comment un tel objet peut attirer l'attention des personnes, et quelles impressions peut-il produire sur les gens qui le regardent?

Tout d'abord, l'alambic suscite une sorte de curiosité chez les gens qui l'observent: "elle eut la curiosité d'aller regarder le grand alambic". En outre, l'utilisation de l'expression ''derrière la barrière de chaine'' nous montre que cet objet ne doit pas être touche. Il constitue une sorte d'interdit. Et c'est a cause de cela que les personnages vont s'intéresser, car l'interdit semble déclencher le désir. Puis, avec l'existence des expressions "fumée s'échappait", "ronflement souterrain", "souffle intérieur", l'auteur fait rapprocher cet alambic a un volcan qui n'est pas en marche, parce que celui-ci apparait de loin "sage" mais si on s'approche de lui, il va exploser, et va ''changer de face'', et c'est de même pour l'assommoir: il a l'air d'un petit et simple appareil, mais en buvant son contenu, toute notre vision change: il devient diabolique, parce qu'il est la cause de tous nos problèmes. Enfin, il y a une comparaison: c'était comme une besogne de nuit faite en plein jour. L'alambic est donc compare à un travailleur (puisque l'appareil produit de l'alcool). De plus, il ne respecte pas les règles générales du travail: c'est à dire qu'il travaille pendant la nuit comme s'il cachait un secret ou plutôt une chose dangereuse qui peut être mènera a la mort. Donc cet objet mystérieux, semble attirer très vite l'attention des personnages puisqu'ils continuent à le regarder, même s'ils sont en retard. En deuxième lieu, l'alambic est un appareil qui provoque l'admiration des personnes qui l'observent. Pour cela, le narrateur utilise le champ lexical du regard:

en relation