L'assomoir chap vi

327 mots 2 pages
Salut, j'ai eu exactement le même sujet que toi sur ce commentaire et j'ai eu un 16.5/20^^ je te présente mon intro:

Le texte étudié est un extrait de "L'Assommoir" écrit en 1877 par Emile Zola, célèbre écrivain naturaliste. Cet ouvrage est entièrement consacrée au monde ouvrier. Cette partie du chapitre 6 narre l'histoire de 2 hommes, Goujet (dit gueule d'or) et Bec-Salé, ayant pour but de courtiser une femme nommée Gervaise. Tous deux décidèrent de se défier dans une épreuve d'agilité. A l'aide de leur marteau, chaque homme doit façonner une tête de boulon en un nombre maximum de 30 coups.
(problématique): Nous pouvons nous demander de quelle façon, l'ouvrier au travail est-il par la suite élevé au rang de personnage mythique.
(plan): Nous remarquerons que l'ouvrier est au travail, puis qu'il sera élevé au rang de personnage épique.

Ensuite je te donnes les éléments que tu dois utiliser dans ton commentaire:
-la gestuelle: très importante "il avait le eju classique, balncé, souple..."
-le rythme: l'ouvrier compte.
-emploi vocabulaire musical:"menuet,..."
-les liens entre goujet et son outil= ils snt comme un couple: objet personnifié et transformé en femme...
-la lumière valorise l'ouvrier :"barbe jaune s'allumait, il faisait de la clarté autour de lui"
-comparaison des parties du corps de l'ouvrier:"cou pareil à une colonne..."
-méthaphore: "des épaules et des bras sculptés" "des montagnes de chair"
-langage ouvrier: permet de rappeler le milieu ouvrier
-éloge physique de goujet: force surhumaine, taille de géant, beauté(colonne), un personnage lumineux
-éloge du geste:métaphore filée de la danse

voilà tu as là les éléments principaux de ton commentaire, à toi de les mettre en forme et tu auras un super travail ;)

et pour la cerise sur le gâteau, compare cet extrait avec une autre oeuvre de zola (si tu en connait bien sûr) comme Germinal par exemple ou La Bête Humaine...

Bon courage, tu as là de quoi faire un super commentaire

en relation

  • Cool
    829 mots | 4 pages
  • Assommoir
    8648 mots | 35 pages