L'assomoir: la mort de gervaise

Pages: 7 (1562 mots) Publié le: 1 février 2011
La Mort dans l’Assommoir

Zola se sert d’intermédiaires pour prouver sa théorie du déterminisme et du poids du milieu. En l’occurrence, ici, Gervaise joue ce rôle d’intermédiaire entre ces théories et la mort.
Aussi Zola résume-t-il la finalité de son roman lors de son ébauche en disant :
« Là, un drame pour finir. Je fais mourir Gervaise tragiquement, ou plutôt je la montre mourant à 41 ans,épuisée de travail et de misère. »

I/ La représentation de la mort dans l’Assommoir

1. Les lieux
• Entre l’abattoir et l’hôpital
Deux lieux qui symbolisent la mort à tel point que Gervaise ne veut pas que Coupeau aille à l’hôpital : Quand Coupeau fait sa chute : « Non, non, pas à l’hôpital… Nous demeurons rue Neuve de la Goutte-d’Or. »
• L’Assommoir du Père Colombe
Evocation du nom dece café où vont boire les ouvriers: lieu de déchéance physique et morale
• Appartement de la Goutte-d’Or
Le côté de l’ombre et le côté de la lumière, mais aussi les haricots au bord de la fenêtre qui ne poussent pas.
• La niche
Celle-ci représente la mort du Père Bru (« On venait de trouver le Père Bru mort dans son trou… ») et la mort de Gervaise.

2. D’autres symboles…
• L’oie
Elle sefait manger tout comme Gervaise, nous le voyons avec la métaphore de l’oralité, tout au long du roman.
• Père Bru
Un destin semblable à celui de Gervaise, c’est à dire une mort dans la misère et l’indifférence de la société.
• Père Bijart
Il tue sa femme et sa fille, à cause de l’alcool.
• Bazouge
C’est l’un des principaux symboles, puisqu‘il incarne la mort : « quand Bazouge arrivait, çasentait la mort à travers la cloison. On se serait cru logé devant le Père-Lachaise, en plein royaume des taupes. ». En effet, c’est le croque-mort.

II/ Le rôle du Père Bazouge dans l’Assommoir

Le Père Bazouge est un vieil ouvrier de 50 ans environ. Il vit dans la maison de la Goutte-d’Or au sixième étage, c’est à dire l’étage des pauvres. Lui aussi, comme beaucoup d’autres est tombé dansl’alcool.
Ce personnage est un des symboles du thème de la mort dans le livre. On le rencontre dès le mariage de Coupeau et Gervaise. D’ailleurs, pour elle, il symbolise une véritable évolution : il lui annoncera la mort presque à chaque fois qu’ils se rencontreront.

• L’évolution de Gervaise par rapport à Bazouge
Au fil du roman, Gervaise connaît une véritable évolution par rapport à Bazouge. Auchapitre IV, elle commence par le craindre. On pourrait même dire qu’elle le fuit. Puis au chapitre IX, même si elle ne l’apprécie pas du tout, elle n’est pas pour autant aussi effrayée qu’auparavant. C’est simplement une peur de la « mort ». Puis lors de l’enterrement de maman Coupeau, elle se sent simplement mal à l’aise. L’évolution commence alors à se marquer. L’une des dernières étapes decelle-ci est l’arrivée du couple Coupeau au sixième étage, à côté de chez Bazouge. Cette proximité du croque-mort accélère l’évolution de Gervaise, qui commence à être attirée par son voisin dans les moments de désespoir. Par exemple, au chapitre X, Zola nous confie que «Bazouge lui faisait l’effet que les beaux hommes font aux femmes honnêtes ». Puis l’évolution continue Gervaise commence même àappeler la mort elle-même, en tapant à travers la cloison. Puis elle finit par demander au Père Bazouge de l’emmener pour mourir au chapitre XII, ce qui marque encore une fois la grande évolution de Gervaise par rapport au croque-mort.
Enfin, à la fin du roman, nous voyons une autre sorte d’évolution, c’est celle de l’affection de Bazouge pour Gervaise. En effet, nous remarquons que dans ladernière parole de Bazouge, il y a une pointe de tendresse qui ressort : « Tu sais, écoute bien… c’est moi, Bibi-la-Gaieté, dit le consolateur des dames… Va, t’es heureuse. Fais dodo, ma belle ! ».

• A chaque entrevue, un pas vers la mort
La première fois qu’ils se rencontrent, c’est sur le chemin de l’hôtel Boncœur. Gervaise est alors effrayée sur le coup. D’ailleurs, «elle se collait contre...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Déchéchance de gervaise, l'assomoir
  • Déchéance de gervaise
  • Commentaire composé, zola, l'assomoir, le festin de gervaise
  • Description de la mort de gervaise dans germinal d'emile zola
  • L'assommoir, chap. xiii : la mort de gervaise p.494 (" gervaise dura ainsi pendant des mois [...] dans sa niche "
  • Gervaise
  • Gervaise
  • Gervaise

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !