L'assomoir

605 mots 3 pages
Texte 4 : L'idéal de Gervaise Et elle dit encore, lentement, sans transition apparente : "Mon Dieu! Je ne suis pas ambitieuse, je ne demande pas grandchose... Mon idéal, ce serait de travailler tranquille, de manger toujours du pain, d'avoir un trou un peu propre pour dormir, vous savez, un lit, une table et deux chaises, pas davantage... Ah ! je voudrais aussi élever mes enfants, en faire de bons sujets, si c'était possible... Il y a encore un idéal, ce serait de ne pas être battue, si je me remettais jamais en ménage ; non, ça ne me plairait pas d'être battue... Et c'est tout, vous voyez, c'est tout..." Elle cherchait, interrogeait ses désirs, ne trouvait plus rien de sérieux qui la tentât. Cependant, elle reprit, après avoir hésité : "Oui, on peut à la fin avoir le désir de mourir dans son lit... Moi, après avoir bien trimé toute ma vie, je mourrais volontiers dans mon lit, chez moi." Texte 9 : Un idéal atteint Jamais Gervaise n'avait encore montré tant de complaisance. Elle était douce comme un mouton, bonne comme du pain. À part Mme Lorilleux, qu'elle appelait Queue-de-vache pour se venger, elle ne détestait personne, elle excusait tout le monde. Dans le léger abandon de sa gueulardise, quand elle avait bien déjeuné et pris son café, elle cédait au besoin d'une indulgence générale. Son mot était : "On doit se pardonner entre soi, n'est-ce pas, si l'on ne veut pas vivre comme des sauvages." Quand on lui parlait de sa bonté, elle riait. Il n'aurait plus manqué qu’elle fût méchante ! Elle se défendait, elle disait n'avoir aucun mérite à être bonne. Est-ce que tous ses rêves n'étaient pas réalisés ? est-ce qu'il lui restait à ambitionner quelque chose dans l'existence ? Elle rappelait son idéal d'autrefois, lorsqu'elle se trouvait sur le pavé : travailler, manger du pain, avoir un trou à soi, élever ses enfants, ne pas être battue, mourir dans son lit. Et maintenant son idéal

en relation

  • L'assomoir
    455 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    473 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    676 mots | 3 pages
  • L'assomoir
    339 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    7450 mots | 30 pages
  • L'assomoir
    444 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    1413 mots | 6 pages
  • L'assomoir
    361 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    402 mots | 2 pages
  • L'assomoir
    698 mots | 3 pages