L'autoportrait jean jacques rousseau

708 mots 3 pages
L'autoportrait - Jean jacques Rousseau

I- Situation

Période d'instabilité des Rois. Epoques des lumières, Rousseau est très vite mis appart. Il connait une marginalité qui le conduit à une écriture d'auto justification avec "Les confessions". Œuvre dans laquelle il s'agit d'expliquer ses idées.
Nous sommes ici au livre III. La suite de la relation avec madame de Warens qui trouve le comportement de Jean jacques inquiétant. Elle le fait donc examiner, par un certain Monsieur D’Aubonne, père de Madame de Warens qui le trouve « inepte…peu d’esprit…sans idées… sans acquis… très borné à tous regards ». Blessé par ces jugements, Rousseau tente alors de s’expliquer.

II- Lecture

III- Problématique & thèmes Pb : Un texte représentatif des Confessions, projet d’autojustification.
Après un jugement négatif, le philosophe se justifie en deux thématiques.
-un être double, partagé entre la raison et l’émotion
-Le sens de la lenteur. (Prendre son temps)

IV- Commentaire 1- Un être double a-prise de conscience d’une contradiction b-la sensibilité nuit à la raison

1-a. la prise de conscience d'une contradiction « Deux choses presque inalliables s'unissent en moi" -> Problème exprimé par l'oxymore, et préciser ensuite par deux champ lexicaux.
1- Le tempérament avec "ardant", "passion", "impétueuses". Ici dans l'émotion, la sensibilité mettant le corps en mouvement grâce à un vocabulaire mélioratif.
2- Les idées: la Raison, l'esprit avec "lente", "embarrassée", "après coups" -> vocabulaire dégradant.
Ces deux facettes peuvent illustrer deux esthétiques. La première étant celle de la raison, avec le classicisme et la seconde celle de l'émotion, annonçant le romantisme. --> Cette alliance place Rousseau comme témoin de l'évolution. b- une sensibilité qui nuit à sa raison.
"le sentiment rempli l'âme", "il m'éblouit", "je sens tout et je ne vois rien". -> Simplicité de la syntaxe, mais aussi 8mots monosyllabiques créant une opposition entre le

en relation

  • Commentaire, extrait du livre i des confessions de jean jacques rousseau
    994 mots | 4 pages
  • Sommaire d'une période de français
    497 mots | 2 pages
  • Frida khalo
    291 mots | 2 pages
  • Les confessions , rousseau .
    974 mots | 4 pages
  • Dossier d'histoire des arts, autobiographie et autoportrait, frida khalo
    2926 mots | 12 pages
  • Résumé d'article
    1507 mots | 7 pages
  • Norman rockwell
    8892 mots | 36 pages
  • L'autobiographie dans la littérature
    1016 mots | 5 pages
  • L'autobiographie
    1069 mots | 5 pages
  • Cours peigne cassé
    993 mots | 4 pages