L'autopsie

Pages: 3 (625 mots) Publié le: 25 novembre 2013
L'objectif de l'autopsie médicale est d'établir la cause de la mort (cause principale, et causes indirectes s'il y a lieu), de déterminer l'état de santé du sujet avant son décès, et si les éventuelstraitements reçus étaient bien choisis. De nos jours, l'allongement de l'espérance de vie et les polypathologies font que, bien souvent, un individu meurt porteur de plusieurs maladies (6 à 15). Dansces cas, la cause de la mort n'est pas toujours évidente, et l'autopsie intervient parfois pour établir la réalité des faits. Ainsi, une autopsie pourrait révéler jusqu'à 25 % d'erreurs dediagnostics, le quart de ces dernières pouvant modifier significativement la prise en charge du patient1.
Les autopsies fœtales sont pratiquées dans deux indications : en cas de mort fœtale in utero et aprèsinterruption médicale de grossesse pour malformations fœtales. Dans le premier cas elle permet de déterminer ou de préciser le diagnostic, d'apporter des informations complémentaires, de corriger uneestimation de la probabilité de récidive lors d'une grossesse ultérieure. Dans le second cas, les autopsies, rarement normales, permettent un diagnostic de qualité du diagnostic prénatal, d'estimer unrisque de récidive (modification des conseils en vue d'une grossesse ultérieure).
Un second type d'autopsie est celle réalisée par les étudiants en médecine sur les corps d'individus ayant donné leurcorps à la science, en vue d'apprendre l'anatomie humaine.
Enfin, l'autopsie telle que la pratique le médecin légiste est demandée dans les cas de mort brutale ou suspecte, sur demande de lajustice. Le cas le plus caricatural est sans doute celui de l'homicide maquillé en suicide, où l'autopsie devra déterminer si des éléments matériels objectifs prouvent que l'individu a été assassiné et nes'est pas suicidé.
Fréquence[modifier | modifier le code]

Dans les pays occidentaux, le nombre d'autopsies pratiquées est en diminution constante depuis les années 1950. En France, par exemple, le...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !